spot_imgspot_img

Gabon : Le personnel de la Santé réclame l’indemnité de logement

Réunis en assemblée générale le 6 août dernier à l’Ecole nationale d’action sanitaire et sociale (ENASS) près de 400 agents du secteur ont voté pour un prolongement de 20 jours du préavis de grève annoncé il y a une semaine. Le 31 juillet dernier, la coalition syndicale des agents du secteur sanitaire avait été reçue par la ministre de tutelle, Angélique Ngoma, pour aborder le cahier des charges des agents, notamment l’indemnité de logement promise depuis 2003.

Un répit de 20 jours a été donné au ministère de la Santé pour accéder aux revendications des agents du secteur de la santé, qui réclament notamment une indemnité de logement.

Suite à la rencontre entre les délégués syndicaux et la ministre de tutelle, Angélique Ngoma, le 31 juillet dernier, les agents se sont réunis en Assemblée générale le 6 août dernier à l’Ecole nationale d’action sanitaire et sociale (ENASS) pour faire le point sur l’avancement des négociations.

«Nous nous sommes référé à la base. C’est cette base qui vient de décider que nous ne devons pas suspendre la grève, elle ne sera pas levée. Nous allons finalement prolonger le délai du préavis de 20 jours, pour permettre au gouvernement de travailler en toute sérénité» a rapporté le porte parole des syndicats, Valère Edzang.

Les syndicalistes ont notamment rappelé le «contexte dans lequel est intervenue la suspension de la grève en 2003 : les caisses de l’Etat étaient vides, d’où la promesse du président de la République d’accorder l’indemnité de logement une fois qu’il y aura embellie financière».

C’est sur cette base que les agents du secteur de la Santé réclament de nouveau l’indemnité de logement. La ministre a rappelé à ce titre que l’élaboration de ce projet de loi est en cours depuis 2005. Elle a annoncé la tenue prochaine d’une réunion interministérielle présidée par le Premier ministre et impliquant les départements des Finances et de la Santé.

Madame Ngoma a toutefois annoncé que cette mesure ne pourrait être prise en compte qu’à partir de l’exercice budgétaire 2009.

Mais les agents ont refusé cette proposition et exigé que des mesures favorables à leur situation soient prises sans quoi ils entreraient en cessation totale de travail dans trois semaines.

En 2006, suite aux revendications des agents, le ministre avait octroyé 857 postes budgétaires à la Santé publique, payé les rappels des agents et inséré 400 Sans organismes boursiers (SOB).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES