spot_imgspot_img

Gabon: Consommation: de la mauvaise carpe commercialisées à Libreville

Des femmes commerçantes ‘’de mauvaise foi’’, cherchant à se faire de l’argent par n’importe quel moyen, vendent de la carpe, pêchée dans eaux salles des quartiers sous intégrés aux consommateurs sans se soucier du respect des conditions alimentaires recommandées en matière de santé.
Chaque soir aux abords des marchés situés en bordures de route de la capitale gabonaise, des consommateurs de poissons s’approvisionnent chez les vendeuses de poisson à la recherche de leur préférence.

La carpe est un poisson d’eau douce pêché généralement dans les lacs et lagunes de Lambaréné (chef lieu du Moyen –Ogooué, province situé au centre du Gabon).

A Libreville, la carpe de Lambaréné a la réputation d’être plus appréciée que n’importe quel autre poisson local, et même d’être le mieux vendu sur le marché.

Cependant, certaines vendeuses de poisson de la capitale gabonaise, profitent du succès ‘’particulier’’, de la carpe de Lambaréné pour tromper les consommateurs Librevillois (habitant de Libreville).

Ces dernières ont trouvé le moyen d’obtenir une autre espèce de carpe en pratiquant la pêche dans les eaux usées des bassins versants des quartiers sous – intégrés de Libreville où abonde le même genre de poisson.

« Ces vendeuses de poisson nous font manger du n’importe quoi », a déclaré, Clovis Mabika (journaliste à radio – Gabon), assistant à une partie de pêche de cette carpe dans les caniveaux du quartier Diba – Diba, situé dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville.

« Ces vendeuses ne se préoccupent pas de la santé des consommateurs », a regretté, M. Mabika, surpris de découvrir l’environnement dans lequel ce poisson est pêché à Libreville.

« Généralement, on dit que ce poisson provient de Lambaréné, alors que ce n’est pas souvent la vérité », a-t- il dit dans son étonnement, invitant les consommateurs de carpe, à n’acheter ledit poisson que chez des vendeuses sûres et abonnées aux pêcheurs de Lambaréné.

La nouvelle carpe de Libreville se développe dans des zones impropres aux normes environnementales calamiteuses. Dans cet environnement spécial, ce poisson, se développe plutôt seul en se nourrissant des immondices déversées dans les eaux salles des bidonvilles.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES