spot_imgspot_img

Gabon : Le gouvernement met la pression sur Veolia

Suite à la coupure générale de plusieurs heures dans la nuit du 7 au 8 septembre qui a entraîné une paralysie de l’activité socio économique de la capitale, le conseil des ministres du 11 septembre a exhorté le gouvernement à accélérer la révision du contrat de concession à la société Veolia, la maison-mère de la SEEG. La rencontre du 9 juillet dernier entre le ministre des Mines et le président de la région Afrique-Moyen Orient de VEOLIA Water avait abouti à la renégociation des accords qui lient la société à l’Etat gabonais signés en 1997 mais qui ne sont plus adaptés à l’ampleur de la demande dans ce secteur.

La double et longue coupure d’électricité générale dans la nuit du 7 au 8 septembre dernier à Libreville a vivement préoccupé le gouvernement gabonais, qui a demandé lors du conseil des ministres du 11 septembre aux responsables du département des Mines d’activer et d’accélérer la révision du contrat qui lie la société Veolia, actionnaire majoritaire de la Société d’Eau et d’Energie du Gabon, et l’Etat gabonais.

Le ministère en charge de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Casimir Oyé Mba avait reçu le président directeur général de VEOLIA Water pour la zone Afrique – Moyen Orient – sous continent indien (AMI), Patrice Fonlladosa, le 9 juillet dernier pour planifier la révision des termes de ces accords pour les adapter aux évolutions du secteur énergétique gabonais, au regard de la croissance de la demande.

«Il y a une croissance de la demande en eau et en électricité dans ce pays qui est absolument exceptionnelle, entre 8 et 10% par an, ce qui est très important et surtout très bien au-delà de ce qui avait été prévu dans les contrats d’origine» avait expliqué monsieur Fonlladosa lors de cette rencontre.

Pour la première fois depuis plusieurs années, le quotidien l’Union n’avait pu être distribué dans la matinée du 8 septembre en raison des dégâts matériels et techniques entraînés par la coupure.

Le journal avait accusé la Société d’Eau et d’Energie du Gabon (SEEG) de profiter de sa position de monopole en dépit des accords conclus avec le gouvernement pour pallier ces insuffisances.

Le quotidien reprochait également à la SEEG de ne pas investir suffisamment dans le lourd potentiel du réseau hydraulique gabonais et de privilégier la réhabilitation sommaire des centrales hydroélectriques vétustes de Kinguélé et Tchimbelé.

L’accord conclu entre l’Etat gabonais et Veolia portait sur la production, le transport et la distribution d’eau potable et d’électricité dans le pays. La population desservie s’élève à près d’un million d’habitant, dont 526 000 à Libreville. Le contrat de concession, d’une durée de 20 ans conclu en juin 1997, prévoit également la prise en charge par la SEEG de la réalisation des investissements nécessaires au développement des secteurs de l’eau et de l’électricité via l’amélioration de la qualité des services, l’augmentation des taux de desserte, la réduction des tarifs.

Créée en 1950, la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG) a été rachetée par le groupe Veolia en 1997 avec 51 % des actions contre 49 % pour les privés et l’Etat gabonais. Elle dispose d’un capital de 15 milliards. La société est actuellement l’objet de graves récriminations dues aux nombreux délestages et au coût élevé du Kwh.

Le 9 février 2007, le gouvernement avait demandé au ministre en charge de l’Energie «d’organiser, sans délai, l’examen approfondi de la convention de concession liant l’Etat gabonais à Veolia dans le cadre de l’obligation faite à cette entreprise de maintenir une qualité de service public irréprochable». La SEEG avait alors été sommée «de prendre en compte, avec célérité, les demandes de dédommagements qui ne manqueront pas de lui être adressées».

L’évolution de la demande énergétique a rendu désuètes les capacités actuelles d’approvisionnement en eau et en électricité de la SEEG. Cette société semble aujourd’hui à bout de souffle pour répondre à cette demande.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES