spot_imgspot_img

Gabon : Les acteurs de la pêche et de l’aquaculture formés à la cogestion

Les agents techniques, les chefs de mission et les chefs de brigades du secteur de la pêche et de l’aquaculture sont réunis depuis le 15 septembre à Libreville pour un séminaire de formation aux techniques de cogestion appliquées aux comités de gestion des pêcheries. Cet atelier initié par le ministère de l’Economie forestière devrait permettre au personnel administratif de ce secteur d’apporter un appui technique spécialisé aux populations vivant de cette activité.
Développer le secteur de la pêche et de l’aquaculture nécessite un renforcement des capacités du personnel administratif pour un appui technique et un meilleur suivi des populations vivant de cette activité.

Le ministère de l’Economie forestière en charge de la Pêche et des Ressources halieutiques a réuni les agents techniques, les chefs de missions et les chefs de brigades du secteur depuis le 15 septembre dernier à Libreville pour un atelier de formation aux techniques de cogestion destiné à recycler leurs compétences managériales.

« Le présent atelier de formation qui va se dérouler sur 12 jours a pour objectifs de fournir aux séminaristes des outils en matière de cogestion devant leur permettre un meilleur soutien et un meilleur suivi des comités de gestion des pêcheries qui seront mises en place dans des villages pilotes à travers le pays », a expliqué le directeur général de la Pêche et de l’Aquaculture, Dominique Mouele.

« L’approche de la cogestion amènera les communautés de pêcheurs à définir les règles de gestion les plus appropriées dans leurs zones de pêche en vue d’une meilleure utilisation des moyens de capture et, aussi, de lutter contre les engins destructeurs et les pratiques de pêche illégale », a ajouté le directeur général du ministère.

« Il s’agira de faire en sorte que les pêcheurs assurent la pérennité de la ressource par un autocontrôle de leurs activités et de leurs comportements. Ainsi le gouvernement a pris des engagements majeurs dans le développement de la filière pêche en mettant en place plusieurs programmes avec plusieurs partenaires », a conclu Dominique Mouele.

« L’atelier de formation a pour missions essentielles d’apporter des études techniques dans le cadre des suivis des comités de gestion des pêcheries. Ces comités de gestion de pêcheries vont être installés dans un village pilote à travers le Gabon », a précisé le chargé de la formation, Ake Ifounga Ifounga.

Ce séminaire pour le développement des mécanismes de cogestion devrait contribuer à la gestion durable des ressources halieutiques en vue d’améliorer les conditions de production et de rémunération des acteurs de ce secteur.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES