spot_imgspot_img

Gabon : Des associations au chevet des élèves de Libreville

A l’approche de la rentrée scolaire, officiellement programmée pour le 6 octobre prochain, des organisations caritatives locales ont initié des opérations de collecte et de don de fournitures scolaires pour les Gabonais économiquement faibles. Le Lion’s Club Samba de Libreville a offert le 15 septembre des trousseaux scolaires aux élèves du Bambino village de Nzeng-Ayong tandis que Léo club Soleil est mobilisé depuis deux semaines à l’entrée des magasins spécialisés de la capitale pour collecter des fournitures scolaires qui seront distribuées aux élèves au début du mois d’octobre.
Les organisations caritatives se mobilisent à Libreville pour aider les élèves issus des couches sociales les plus défavorisées à s’équiper en vue de la rentrée scolaire prochaine.

Ainsi, le Lion’s club Samba de Libreville a organisé, le 15 septembre, une remise de don de fournitures scolaires aux élèves du complexe scolaire de Bambino village, situé au carrefour Nzeng-Ayong.

A cette occasion, la présidente de l’association, Pélagie Laffont, a invité les élèves récipiendaires au travail et les parents au soutien moral et au suivi de la scolarité de leurs enfants, notamment par l’entretien de contacts réguliers avec les enseignants.

Accompagnée de Mireille Tchango, présidente des œuvres du Lion’s club Samba, madame Laffont a ensuite procédé à la remise des trousseaux scolaires.

«Nous sommes très touchés par ce geste qui, d’une manière ou d’une autre, nous allège la tâche», a déclaré le porte-parole des parents d’élèves, Joël Ditengou Mouendi.

Les excellents résultats enregistrés lors des examens de juin dernier, qui ont valu à cet établissement primaire la palme d’or du ministère de l’Education nationale, constituent le principal déterminisme de son choix pour cette opération.

Parallèlement, les membres du Léo club Soleil de Libreville se mobilisent depuis deux semaines à l’entrée du magasin Centr’Affaires pour collecter des fournitures scolaires en faveur des enfants démunis.

Cette opération, qui est la troisième du genre, devrait cette année se poursuivre jusqu’à la fin du mois de septembre. Les fournitures récoltées seront distribuées aux élèves au début du mois d’octobre dans les quartiers sous intégrés de la capitale.

Le président de l’association, Constant Ndob Mamboundou, a expliqué que « l’éducation est aussi notre cheval de bataille. Pour que nous arrivions à avoir un pays développé, il nous faut passer par une bonne éducation. Nous voulons faire mieux mais les moyens nous manquent. D’ailleurs je profite de cette tribune pour lancer un appel aux mécènes, de nous venir en appui afin que perdure ce projet ».

Officiellement arrêtée au 6 octobre par le ministre de l’Education nationale, la rentrée scolaire représente chaque année une charge financière qui étrangle le budget des ménages et met en difficulté la frange la plus pauvre de la population gabonaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES