spot_imgspot_img

Gabon : Le Japon injecte 2,7 milliards de FCFA dans l’aquaculture

Dans le cadre du Projet d’appui au développement de l’aquaculture continentale (PSPA), le ministère gabonais en charge des Pêches et de l’Aquaculture a récemment bénéficié d’un don de la Fondation japonaise d’outre-mer pour la coopération (OFCF) de 2,7 milliards de francs CFA pour le financement d’un projet de développement des systèmes de production des poissons chats.
Ce projet prend en compte la réhabilitation des centres de pêches ainsi que la formation d’agents spécialisés.
Le Japon poursuit ses efforts pour le développement du secteur de la pêche au Gabon. Il vient d’octroyer, à travers la Fondation japonaise d’outre-mer pour la coopération (OFCF), un don de 2,7 milliards de francs CFA pour le développement des systèmes de production des poissons chats.

Ce projet devrait être exécuté sur une période de deux ans et demi et prendre en compte les aspects techniques et infrastructurels, avec la réhabilitation des centres de pêche ou la construction d’unités de productions spécialisées, et la formation des ressources humaines avec la prise en charge des stagiaires et la formation des agents administratifs.

«Nous entretenons de très bons rapports avec votre pays et notre organisation OFCF. (…) A compter de ce jour, nous accepterons vos stagiaires ainsi que l’invitation des personnes importantes» a annoncé le vice président de l’OFCF, Kezaburo Hemmi.

Ce financement permettra «la réhabilitation des centres de pêche d’Owendo et d’Omboué et de nombreuses activités» a ajouté monsieur Kezaburo Hemmi.

D’autres activités ont été retenues, notamment la construction d’une écloserie pour la production d’alevins, la formation des agents de l’administration et des éleveurs gabonais et l’appui aux activités de promotion et de vulgarisation de l’aquaculture.

«La présente cérémonie de signature du mémorandum d’accord entre la République Gabonaise et l’OFCF relatif au projet de développement des systèmes de production des poissons chats, appelés communément silures dans notre pays, est une occasion de se réjouir de la chaleureuse collaboration entre le Gabon et le Japon. En effet, l’instrument considéré va compléter un certain nombre d’accords renforçant ainsi la plateforme de concertation instaurée en 1997 et soigneusement entretenue depuis des années par les deux parties» a rappelé le ministre en charge des Pêches et de l’Aquaculture, Emile Doumba.

Ce projet entre dans le cadre du Projet d’appui au développement de l’aquaculture continentale au Gabon, paraphé le 4 octobre 2005 entre la fondation d’outre mer du Japon (OFCF) et le ministre gabonais de la Pêche et de l’Aquaculture.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES