spot_imgspot_img

Gabon : L’allocation de rentrée scolaire versée à 250 000 élèves

La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a lancé le 6 octobre l’opération de paiement de l’allocation familiale de rentrée scolaire sur l’étendue du territoire nationale, conformément à l’ordonnance gouvernementale du 25 septembre et sur la base des recensements sur critères sociaux réalisés en 2007 par la Caisse nationale de garantie sociale (CNGS). Près de 250 000 élèves devraient bénéficier de cette aide versée aux parents à hauteur de 5000 francs CFA par enfant scolarisé.
Initialement prévue pour le 1er octobre dernier, l’opération de paiement des allocations familiales de rentrée scolaire par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a débuté le 6 octobre dernier sur l’étendue du territoire national.

Allouée «sur la base du fichier hérité de la Caisse Nationale de Garantie Sociale (CNGS) qui a servi à l’exécution de la même opération en 2007», selon le communiqué final du conseil des ministres du 25 septembre dernier, l’allocation de rentrée scolaire est versée aux parents à raison de 5000 francs CFA par enfant scolarisé.

«L’opération concerne près de 250 000 enfants. Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour effectuer ce paiement sur l’ensemble du pays où nos superviseurs ont reçu mission de toucher toutes les villes, tous les cantons et villages, formellement identifiés sur le fichier de l’administration du territoire», a affirmé le directeur général de la CNAMGS, Jean Robert Goulongana.

Le montant de la dotation budgétaire débloqué pour cette opération ne pourra être évalué qu’à la fin de l’opération en raison de l’ancienneté du fichier de la CNGS qui doit comporter des données caduques. Les résultats attendus du récent recensement des gabonais économiquement faibles (GEF) effectué par le ministère de la Planification devrait permettre de prévoir plus précisément le poids budgétaire de cette opération pour la rentrée prochaine.

Pris en application des dispositions des articles 11 et 5 des ordonnances n° 002/PR/2007 et 0023/PR/2007 du 21 août 2007, le décret portant création du statut de gabonais économiquement faible établit le nouveau cadre et les nouveaux critères de l’enquête sociale qui doit donner attribution du statut.

Pour prétendre à ce statut, le postulant doit être de nationalité gabonaise ; être âgé de seize ans révolus ; résider sur le territoire national et avoir un niveau de revenus inférieur au salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) nécessitant le recours à la solidarité nationale.
Le paiement de l’allocation de rentrée scolaire résulte de la mise en application de l’ordonnance n°0023/PR du 21 août 2007 fixant le régime des prestations familiales des GEF et qui prend également en compte la prime de naissance et les allocations familiales.

Ce mécanisme de prévoyance sociale découle de l’ordonnance n°0022/PR du 21 août 2007 instituant un régime obligatoire d’assurance maladie et de garantie sociale au Gabon, dans le cadre du traité instituant une conférence interafricaine de la prévoyance ratifié par le Gabon le 21 septembre 1993 à Abidjan, en Côte-d’Ivoire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES