spot_imgspot_img

Gabon : 2 000 élèves admis gratuitement dans l’enseignement privé

Les établissements privés laïcs réunis au sein de l’association Ecole pour tous ont décidé d’admettre gratuitement 2 000 élèves du secteur public pour l’année académique 2008-2009. Ils seront exemptés des frais d’écolage et dotés gratuitement en fournitures scolaires. Cette décision a été prise au cours de leur assemblée générale tenue à Libreville et destinée à trouver des solutions au problème de sureffectifs dans les établissements publics.Les établissements privés laïcs volent au secours du secteur public, grippé par l’insuffisance des infrastructures et une grève des enseignants qui paralysent les cours depuis près d’un mois. Réunis récemment en assemblée générale à Libreville, les responsables des établissements privés laïcs fédérés au sein de l’association Ecole Pour Tous ont décidés d’offrir une scolarité gratuite à 2 000 élèves du secteur publics.

Le conclave des responsables des établissements privés laïcs a permis aux participants d’adopter cette mesure solidaire à l’unanimité et de réfléchir aux contraintes techniques, pédagogiques et administratives d’une telle opération.

« L’association des écoles privées prend cette année en charge deux mille élèves gabonais qui vont apprendre dans nos établissements gratuitement avec des fournitures scolaires » a annoncé le président de l’association, Albert Mabiala.

« Nous nous sommes retrouvés avec tous les fondateurs pour essayer de voir comment nous pourrons gérer ces deux mille élèves », a ajouté monsieur Mabiala.

« On nous a toujours traité de commerçants, mais cette année nous allons faire du social en prenant deux mille élèves qui vont apprendre dans nos établissements gratuitement », a souligné le président de l’association Ecole Pour Tous.

Les établissements privés de la capitale avaient reçus des élèves de 6e du secteur public depuis l’année académique 2007/2008 pour désengorger les établissements publics qui accusent de sérieuses insuffisances en matière d’infrastructures d’accueil.

Face à l’incapacité de l’Education nationale à faire face aux effectifs pléthoriques qui affluent chaque année, les établissements privés laïcs ont mis en place cette année cette opération solidaire, dans un contexte marqué par une grève des enseignants qui paralyse les cours depuis la rentrée académique du 6 octobre dernier.

Parallèlement à cette opération, le gouvernement avait réitéré le 1er octobre dernier son contrat avec les établissements privés laïcs pour l’admission des élèves de 6e du secteur public, en raison des capacités toujours insuffisantes des établissements secondaires à la rentrée 2008/2009.

Le contentieux entre les établissements privés accueillant les élèves du secteur public et le ministère de l’Education nationale avait trouvé une issue favorable le 2 septembre dernier avec l’annonce par le ministre Michel Menga du versement imminent des frais de scolarité des élèves pris en charge par le secteur privé conformément aux termes du contrat.

Les frais de scolarité dus aux établissements s’élèvent à près de 729 millions de F CFA. Au total 3870 élèves sur 4916 affectés (78,72%) avaient été effectivement inscrits dans les établissements d’affectation.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES