spot_imgspot_img

France : Le camerounais Pierre N’Gahane nommé préfet

Le président français, Nicolas Sarkozy, a nommé le 12 novembre en conseil des ministres monsieur Pierre N’Gahane, d’origine camerounaise, nouveau préfet de la région Alpes-de-Haute-Provence. Pierre N’Gahane devient le premier préfet noir issu de l’immigration, après avoir assumé les fonctions de préfet délégué à l’égalité des chances dans la région Provence-Alpes-Côte-D’azur auxquelles il avait été affecté en 2007 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur.

Docteur en sciences de gestion âgé de 45 ans, Pierre N’Gahane est arrivé en France à l’âge de 20 ans et a effectué une grande partie de sa carrière à l’Université catholique de Lille, dont il est aujourd’hui vice-président.

«Ce n’est naturellement pas le premier préfet noir que nous avons, mais c’est sans doute le premier préfet d’origine étrangère, les autres étant d’origine antillaise et donc français depuis Louis XIV», a expliqué le numéro un de l’UMP, Patrick Devedjian.

«C’est une politique volontariste d’intégrer une population qui au départ de la vie a plus de difficultés, c’est d’aider beaucoup plus ceux qui ont beaucoup moins au départ. Regardez son gouvernement, je crois qu’on semble l’oublier. Peut-être qu’Obama s’est inspiré du gouvernement français», a déclaré la garde des Sceaux française, Rachida Dati.

«C’est une nomination qui est dans les tuyaux depuis longtemps, donc il ne faut pas y voir un effet d’actualité, simplement l’effet d’une politique continue», a ajouté monsieur Devedjian.

La nomination de ce préfet noir intervient tout juste une semaine après l’élection de Barack Obama, premier président noir des États-Unis. Elle arrive aussi après la réception d’une délégation du Conseil représentatif des associations noires (CRAN) le 10 novembre par Cédric Goubet, chef de cabinet du Président, venu demander «une réponse politique à l’espoir» né de l’élection américaine.

La première dame de France, Carla Bruni-Sarkozy, avait par ailleurs apporté son soutien au «manifeste pour l’égalité réelle» lancé le 9 novembre et signé par des responsables politiques de tous bords comme Jean-François Copé (UMP), Patrick Devedjian (UMP), Dominique Voynet (Verts) et Arnaud Montebourg (PS), qui appellent notamment à une Grenelle de la diversité, invoquant l’élan créé par la victoire de Barack Obama à la présidentielle américaine.

La France a déjà eu des préfets noirs ou d’origine maghrébine, mais en très petit nombre. La secrétaire d’Etat chargée de la Politique de Ville, Fadela Amara, a déclaré que «c’est d’abord quelqu’un de compétent», et «qu’il y aurait d’autres nomination similaires, ainsi que de femmes».

«On va de plus en plus dans une vraie dynamique qui promeut la diversité, mais la diversité pour les gens qui ont du talent», a ajouté madame Amara, avant d’ajouter concernant la discrimination positive envers les populations issues de l’immigration, qu’elle n’était «pas favorable à ça. Comme je ne l’étais pas avant que je rentre dans le gouvernement, je ne le suis toujours pas».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES