spot_imgspot_img

Gabon : La SOCIGA se lance dans le manioc à Léconi

Le directeur général de la Société de cigarettes du Gabon (SOCIGA), a été reçu récemment par le ministre de l’Agriculture, Paul Biyoghe Mba, pour une séance de travail destinée à la présentation du projet de la société d’implanter un centre expérimental des cultures de manioc à Léconi, dans le Haut-Ogooué. Ce centre qui bénéficiera de l’appui technique de la SOCIGA, devrait permettre d’étudier in vivo les méthodes de culture et les différentes sortes de manioc afin d’accroitre les rendements des agriculteurs locaux et la qualité des productions. La Société de cigarettes du Gabon (SOCIGA) entend apporter sa contribution au développement de l’agriculture dans le pays à travers le projet de création d’un centre expérimental des cultures de manioc à Léconi, dans la province est du Haut-Ogooué.

Une délégation de la société, menée par son directeur général, Francis Rabarijohn, a récemment été reçue par le ministre gabonais de l’Agriculture, Paul Biyoghe Mba, pour présenter son projet et ses retombées sur l’activité socio économique des cultivateurs locaux.

«La SOCIGA se propose d’apporter une assistance technique en faveur des paysans de la région de Léconi afin que ces paysans puissent améliorer non seulement leurs rendements mais aussi améliorer la qualité du manioc qui sera produit dans la région, c’est un centre expérimental», a expliqué le directeur général de la société, Francis Rabarijohn.

«Le projet va débuter dans les semaines qui viennent et il était convenu avec monsieur le ministre qu’une fois lancé, on ferait une mission sur place enfin d’évaluer l’avancement du projet», a rapporté monsieur Rabarijohn.

Il a souligné que «le projet n’est pas une plantation de manioc à grande échelle, il y a d’autres opérateurs qui ont ce projet là. C’est un centre expérimental pour tester plusieurs variétés de manioc suivant plusieurs traitements afin de sélectionner le meilleur traitement adapté à la région de Léconi. Donc un centre expérimental de cultures de manioc et non pas un projet de plantation de grande échelle».

«Nous sommes déjà présents à Léconi dans un projet de tabaculture», a rappelé le directeur général de la SOCIGA, ajoutant que «c’est à peu près le même personnel qui va s’occuper du centre expérimental».

«C’est surtout une assistance technique que notre équipe va apporter. Il y a un ingénieur agronome qui sera chargé de suivre ce projet expérimental mais aussi d’apporter une assistante technique, une expertise auprès des paysans qui souhaitent des conseils techniques dans leurs activités agricoles» a conclu Francis Rabarijohn.

L’identification des meilleures variétés de manioc et des méthodes de production les plus compétitives devrait permettre de contribuer au plan de développement de l’agriculture au Gabon, dans le cadre des objectifs d’autosuffisance alimentaire et de diversification de l’économie gabonaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES