spot_imgspot_img

Economie : Total engrange 14 milliards d’euros en 2008

Ni la récession économique mondiale ni la chute des cours du pétrole ne semble avoir affecté les comptes du géant pétrolier français Total, qui a publié le 12 février dernier ses résultats financiers pour l’année 2008, en hausse de 14% avec 13,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, malgré des chiffres en baisse de 8% au 4e trimestre. Les réactions ont fusé de toutes parts à l’annonce de ces résultats, exhortant le groupe à investir dans des activités génératrices d’emplois pour contrer la crise économique mondiale. Le pétrolier français Total a bravé avec succès la dégradation de la conjoncture économique mondiale et la crise du secteur pétrolier, en affichant des résultats record en hausse de 14% au terme de l’exercice 2008.

L’envolée des prix du baril de pétrole aura permis au géant français du pétrole de se mettre à l’abri des répercussions d’une fin d’année difficile eu égard à la crise économique mondiale qui avait entraîné un recul de 8% de son chiffre d’affaires au dernier trimestre de l’exercice 2008.

Ces bénéfices records ont suscité de nombreuses réactions en France, notamment au sein de l’équipe gouvernementale, dont certains membres ont proposé que Total puisse engagé une politique d’investissement dans des activités créatrices d’emploi afin de faire face à la crise économique et la hausse du chômage dans le pays.
Total a profité de la flambée du prix du pétrole qui s’est établit à 97 dollars le baril en moyenne sur l’année 2008, soit 25 dollars de plus qu’en 2007. Il avait en effet atteint un record historique en juillet 2008, à plus de 147 dollars le baril avant de chuter brutalement à moins de 40 dollars en moins de trois mois, sans parvenir jusqu’à aujourd’hui à se rétablir véritablement, en raison de la crise économique mondiale.

Le groupe pétrolier, première capitalisation boursière française, aura également profité des marges de raffinage élevées en Europe «portées par une demande toujours soutenue en diesel», stipule le communiqué publié le 12 février dernier.

Ces paramètres ont permis à Total de réaliser au terme de l’exercice 2008 un chiffre d’affaires de 13,9 milliards d’euros, malgré le recul observé au 4e trimestre où le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros, en baisse de 8% par rapport à l’exercice précédent.

A l’annonce des résultats du groupe le 12 février dernier, le titre Total était en baisse à la bourse de Paris.

Au chapitre des perspectives pour l’exercice 2009, le pétrolier français s’est voulu «confiant dans sa capacité à traverser une crise économique majeure, sans remettre en cause sa capacité d’investissement et son développement sur le long terme», annonce le communiqué.

Le groupe entend ainsi investir 12,44 milliards d’euros en 2009, soit à peu près autant qu’en 2008, une nouvelle saluée par la classe politique et économique française.

Les réactions ne sont toutefois pas unanimement positives. Les associations de défense des consommateurs, elles, dénoncent des profits qui «proviennent des consommateurs», arguant que «les prix à la pompe baissent trop lentement et jamais à la hauteur de la baisse du pétrole», dénonce l’association Consommation, Logement et Cadre de Vie.

«Il ne peut pas y avoir que l’Etat, que les syndicats, que les gens en difficulté qui adaptent leur comportement en période de crise, donc je pense que Total peut, sans perdre la confiance de ses actionnaires, investir dans des systèmes d’intérêt général qui créent de l’emploi», a pour sa part estimé le Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté et à la jeunesse Martin Hirsch.

Lors d’une conférence de presse donnée par la direction du groupe total, le pétrolier a annoncé qu’il allait «continuer à embaucher», soulignant qu’il y avait eu «9 000 embauches en 2008» dans le groupe.

En Grande Bretagne, de nombreux députés avaient réclamé un impôt supplémentaire sur les sociétés pétrolières britanniques qui ont affiché des profits records, notamment BP avec 25,6 milliards de dollars et Royal Deutsch Shell avec 31,3 milliards de dollars. Le groupe américain Exxon Mobil a également battu des records en dégageant 45,2 mds de dollars de profits en 2008.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES