spot_imgspot_img

Gabon : Boukoubi fait le point sur la vie du PDG

A l’occasion de la célébration le 12 mars dernier du 41e anniversaire du Parti démocratique gabonais (PDG), le secrétariat exécutif du parti, Faustin Boukoubi, a donné une conférence de presse au siège provisoire du parti à Louis, pour faire le point sur les consultations électorales et les dérives observées depuis sa prise de fonction à la tête de l’exécutif du parti. Faustin Boukoubi s’est ensuite rendu au Centre hospitalier de Libreville (CHL) et à l’Hôpital militaire du PK9 pour remettre un important don de médicaments. Conformément aux consignes du bureau du parti, cette édition de l’anniversaire du PDG a été placée sous le sceau de la sobriété et du recueillement.

Solidaire au chef de l’Etat, président fondateur du Parti démocratique gabonais (PDG), le bureau du PDG a appelé cette année à célébrer le 12 mars dans la sobriété et le recueillement, en marque de respect à la première dame du pays, hospitalisée depuis plus d’un mois au Maroc.

A cet effet, plusieurs offices religieux ont été organisés sur l’étendue du territoire national et dans les différentes confessions religieuses, pour soutenir le président gabonais et son épouse dans cette épreuve.

Le secrétaire général du parti, Faustin Boukoubi, a toutefois tenu une conférence de presse au nouveau siège provisoire du parti, sis au quartier Louis, pour faire le point sur les activités du parti depuis sa prise de fonction en septembre dernier.

«Ce bilan d’étape est de notre point de vue positif. Dès notre prise de fonction, il y a plus de 5 mois, nous sommes entrés de plein pied dans l’organisation des élections, en commençant par les élections locales partielles, puis nous avons enchaîné sur l’organisation des sénatoriales et nous n’avons perdu aucune de ces élections, bien au contraire, nous avons obtenu 75% des sièges au Sénat», a déclaré le secrétaire exécutif du parti.

«Nous avons également commencé la mise en place des reformes préconisées par le 9e congrès», a ajouté Faustin Boukoubi, notamment «la constitution progressive du fichier du militant», qui vient de se concrétiser par la confection de la carte d’adhérent.

Revenant sur les cas d’indiscipline constatées dans les rangs du parti lors des dernières consultations électorales, notamment dans le deuxième arrondissement de la commune d’Oyem, dans la province du Woleu-Ntem, sont intolérables.

Pour le secrétaire exécutif du parti « ce qui s’est passé dans « le 2e arrondissement c’est que les quatre camarades concernés étaient colistiers, membres de la liste du PDG. Ils ont mené une campagne ostentatoire contre le PDG et ensuite, le soir même de la proclamation des résultats, ils ont fêté avec l’adversaire qui nous a battus».

«D’autres camarades responsables politiques ont tiré des ficelles dans l’ombre en exposant d’autres camarades moins lourds. Si ces camarades se sont laissés prendre par naïveté, ce sont eux qui sont sanctionnés parce que ce sont eux que l’on a saisi la main dans le sac», a précisé Faustin Boukoubi.

Le secrétaire général du PDG s’est ensuite rendu au Centre de traitement ambulatoire (CTA) du Centre hospitalier de Libreville (CHL) puis à l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba (HIAOBO), au PK 9, pour y remettre d’importants lots de médicaments.

Comme pour justifier son acte, Faustin Boukoubi a rappelé à cette occasion que «pendant que les autres formations sanitaires publiques étaient en grève, cette formation [HIAOBO] a pris en charge la plupart des patients de l’Estuaire, principalement à Libreville. Notre don à cet hôpital est un signe d’encouragement et de remerciement».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES