spot_imgspot_img

Gabon : Les discrètes avancées des travaux de la Nationale 1

Officiellement lancés le 9 février dernier, les travaux de réaménagement de la Nationale 1 et la construction de la voie de contournement Sud de Libreville, reliant le PK 15 à Owendo, en sont encore aux phases préliminaires de repérages des lieux et de recensement des déguerpis. Les agents de l’entreprise espagnole adjudicataire du marché sont actuellement en train de parachever les repérages, alors que les topographes sont sur le terrain depuis ce 30 mars pour commencer à établir le projet d’exécution.

Si les populations s’impatientent de voir le démarrage effectif des travaux de réhabilitation et d’aménagement de la Nationale 1 et de la voie de contournement Sud de Libreville reliant le PK 15 à Owendo, les études préliminaires ont effectivement commencé et les topographes sont sur le terrain depuis ce 30 mars pour mettre en place le projet d’exécution.

Lancés officiellement le 9 février dernier par le chef du gouvernement, les travaux ont commencé par une importante opération de repérage et de marquage des habitants qui devront être déguerpis pour la réalisation des travaux.

«Les travaux ont effectivement démarré sur le plan technique. Nous comprenons la réaction des uns et des autres mais on ne pouvait pas commencer le terrassement et le déguerpissement des populations après le lancement officiel des travaux du projet. Il fallait respecter un certain nombre d’étapes», a expliqué le directeur général adjoint des Infrastructures au ministère des Transports, François Ekoumbi.

«La première étape est celle de la libération de la route, c’est-à-dire la surface dans laquelle on doit loger la route. La deuxième étape a trait à l’établissement du projet d’exécution. La troisième étape concerne l’installation du chantier de l’entreprise. Enfin la quatrième étape est celle liée aux travaux de terrassement», a-t-il poursuivi.

Des agents de l’entreprise espagnole adjudicataire du projet, CCL Peninsular SA, ont sillonné les voies concernées pour marquer les habitations qui devront être démolies, accompagnés d’un huissier de justice, maître Emile Mabouty.

Il s’agit de recenser les populations qui se trouvent établies sur le domaine public qui doit loger ces aménagements routiers, à savoir les habitations, les biens, les cultures, etc., sachant que toutes personnes vivant à moins de 20 mètres de la Nationale 1 sera automatiquement déguerpies.

«Les populations, jusque-là, ne refusent pas que l’on pose des numéros sur leurs habitations», a rapporté l’huissier, alors que le directeur des projets de l’entreprise a assuré que «l’entreprise se chargera intégralement d’indemniser les déguerpis», selon les décisions de la Commission nationale d’expropriation.

Au niveau du projet d’exécution, une équipe de topographes a commencé ses repérages sur le terrain ce 30 mars, alors que sur l’axe reliant Bifoun à Ntoum, «le projet d’exécution est réalisé à 90%», a assuré monsieur Ekoumbi.

Ces travaux d’aménagement routiers concernent le tronçon qui relie le PK 12 à la localité de Ntoum, long de 28,3 kilomètres, avec la réfection totale de la chaussée existante et la mise en deux fois deux voies de 3,80 mètres avec terre-plein central, deux bandes d’arrêt d’urgence de 2,60 mètres et deux accotements de 1,20 mètres, l’ensemble sur une plateforme de 27 mètres de largeur.

Il s’agit également de l’axe Ntoum-Nsilé, long de 65,3 mètres, pour lequel il est prévu la réfection totale de la chaussée existante et l’élargissement de 8 mètres de largeur des bandes de déroulement, avec deux accotements de 1 mètre de part et d’autre. La largeur de la plate forme ainsi offerte sera de 10 mètres.

Concernant l’axe Nsilé-Bifoun, long de 62,5 kilomètres, les travaux prévoient la réhabilitation des zones dégradées et le renouvellement de la couche de roulement en béton bitumineux sur une épaisseur de 5 cm.

L’aménagement de la voie de contournement Sud de Libreville entre le PK 15 et Owendo devrait permettre d’ouvrir une nouvelle voie entre le PK 15 et la commune d’Owendo, qui sera aménagée en deux fois deux voies avec un terre-plein central et deux accotements de 1,20 mètres de part et d’autre. Elle offrira une plate forme moyenne de 25 mètres.

La réalisation d’un échangeur au PK 15 doit enfin faciliter les échanges entre la route Nationale 1 mise en deux fois deux voix, la future bretelle en direction de Malibé et Santa Clara et la voix de contournement Sud de Libreville.

La construction d’une gare routière aux alentours du PK 15 et des infrastructures liées, devrait enfin permettre de désengorger l’entrée de Libreville et de fluidifier les transports interurbains, et partant l’activité socio-économique du pays. Ces chantiers devraient générer entre 600 et 800 emplois directs.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES