spot_imgspot_img

Gabon : Leroy «Prix Mérieux 2009» pour ses trouvailles sur l’Ebola

Le docteur Eric Leroy, directeur de l’unité des maladies virales émergentes du centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF) a été récompensé du «Prix Christophe Mérieux» 2009 pour ses travaux sur les virus d’Ebola et de Marburg à l’occasion d’une cérémonie célébrée le 8 avril dernier à Franceville, dans le Sud-Est du pays. Les recherches de l’équipe du docteur Leroy avaient permis de découvrir le réservoir des virus Ebola et Marbourg, faisant ainsi un bond de géant à la lutte contre ces deux endémies parmi les plus meurtrières dans l’hémisphère Sud.

Le succès des recherches du docteur Eric Leroy, directeur de l’unité des maladies virales émergentes du centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF), lui ont valu le «Prix Christophe Mérieux» 2009 qu’il a reçu le 8 avril dernier à Franceville à l’occasion d’une cérémonie donnée à cet effet.

A la tête d’une équipe de 18 chercheurs, dont la moitié composée de Gabonais, les travaux d’Eric Leroy ont permis de mieux caractériser le génome du virus Ebola et de comprendre les mécanismes d’apparition de la maladie chez l’homme et les grands singes.

La découverte majeure aura été l’identification de la chauve-souris comme «réservoir naturel» des virus Ebola et Marburg. Cela veut dire que la chauve-souris porte le virus sans y succomber, mais peut la transmettre au singe, à d’autres animaux, ou directement à l’homme.

Cette découverte va permettre de mieux protéger les populations qui vont désormais savoir que la chauve-souris est un vecteur et prendre les dispositions appropriées dans les régions les plus touchées.

Leurs travaux avaient également mis en évidence l’existence des personnes infectées de manière asymptomatique par le virus Ebola, et ont montré que les personnes qui en décèdent sont victimes d’un effondrement foudroyant de leurs défenses suite à l’effondrement de leurs cellules immunitaires.

Créée en 2001, la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a pour objet, de contribuer à la recherche scientifique appliquée à la santé publique et à la lutte contre les maladies infectieuses, d’aider au développement des projets en matière de formation scientifique et d’éducation scolaire et de contribuer au développement par le micro crédit.

Depuis 2007, cette Fondation décerne le «Prix Christophe Mérieux», destiné à aider à la recherche sur les maladies infectieuses dans les pays en développement. Ce prix, d’un montant d’environ 262,4 millions de F.CFA, récompense de façon exclusive des équipes de recherche travaillant de manière permanente au sein de ces pays.

Ces fonds devraient notamment permettre au docteur Leroy de poursuivre ses recherches avec son équipe sur les problèmes de santé publique prioritaires du pays.

Le CIRMF vient par ailleurs d’annoncer l’opérationnalité de ses capacités d’analyse épidémique, pour lesquelles trois jours suffiront désormais à confirmer un foyer épidémique, contre les deux semaines nécessaires pour attendre les résultats des laboratoires américains.

Publié le 14-04-2009 Source : AGP Auteur : Gaboneco

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES