spot_imgspot_img

Gabon : Nziengui Nzoundou remet ses agents sur la bonne route

Le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, a ouvert le 21 avril les travaux du séminaire des agents du ministère des Travaux publics pour le renforcement de la gestion des projets de construction des infrastructures engagés par le gouvernement. Ces assises doivent permettre de réorganiser le fonctionnement du ministère et le suivi des projets afin d’améliorer le rendement et l’efficience sur le terrain des actions menées par ce département, essentielles à l’essor socio économique du pays.

Face aux nombreux manquements observés dans la réalisation effective des projets de construction d’infrastructures, notamment routières, menés par le ministère des Travaux publics, des Infrastructures et de la Construction, ce département a réuni ses agents pour réfléchir aux moyens d’accroître la concrétisation des projets sur le terrain.

Ouverts par le Premier ministre, Jean Eyeghé Ndong, le 21 avril dernier à la Cité de la Démocratie, les travaux du séminaire sur l’importance des infrastructures de transport dans l’essor d’une nation doivent aboutir à des recommandations concrètes pour améliorer la réalisation des travaux sur le terrain.

«Si les outils et les principes de base existent, les difficultés résident où l’on observe malheureusement l’utilisation des méthodes déviantes conduisant parfois à des dérapages dans le management», a remarqué le ministre des Travaux Publics.

«Entre autres dérives constatées aujourd’hui, on note par exemple que les attributions en matière de maîtrise d’œuvre des bâtiments dévoluent au ministère des Travaux publics, sont exécutées par les départements ministériels qui n’en ont pas la compétence», a déclaré le premier ministre, Jean Eyeghé Ndong

«L’Etat ne peut plus supporter indéfiniment ce manque de maîtrise des coûts de nos projets. Il revient aux techniciens d’aboutir à terme à une meilleure conduite des projets pour la pérennisation et la sécurisation de nos infrastructures», a expliqué le chef du gouvernement.

«Ce que le contribuable attend du ministère des Travaux publics, qu’il s’emploie au quotidien à traduire en acte la politique du gouvernement en matière d’amélioration et du développement des infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires, des bâtiments, des équipements collectifs et de l’assainissement urbain», a précisé le ministre de tutelle, Flavien Nziengui Nzoundou.

Pour pallier ces défaillances, «le ministère des Travaux Publics doit se doter d’une organisation viable et fiable qui apporte des réponses adéquates pour fonder l’efficacité des hommes et des structures sur la compréhension de la mission et des responsabilités de chacun», a expliqué le ministre.

Flavien Nziengui Nzoundou a poursuivi en précisant que son département devait «également disposer de matériel, des moyens financiers, des équipements et des méthodes de travail».

Pour le ministre, ces travaux doivent permettre de retenir «des conseils, des orientations, et des méthodes pour la mise en place d’une structure organisationnelle capable de fonctionner de manière, c’est-à-dire un cadre de travail adéquat qui offre des méthodes et des techniques pour anticiper les problèmes et améliorer l’efficience en terme de rendement par la définition des fonctions de l’ensemble des agents, ainsi qu’une répartition des responsabilités des chefs et des collaborateurs».

Le chef du gouvernement a enfin insisté sur la portée de ces objectifs pour le redressement de l’économie nationale et le développement de l’activité socio économique, car «nos compatriotes pensent que les échanges sont difficiles avec l’intérieur du pays à cause principalement de la mauvaise tenue de nos administrations, de la mauvaise tenue de nos routes».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES