spot_imgspot_img

Gabon : Menga prépare la relève scientifique et technologique

Face à la perte de vitesse des enseignements scientifiques et technologiques au Gabon, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a lancé le 22 avril dernier une opération de vulgarisation pédagogique des programmes en sciences et techniques. Une soixantaine de professeurs de sciences ont pris part à cette formation de deux jours sur les nouveaux outils pédagogiques de vulgarisation de ces enseignements, auxquels ont été remis des kits et des laboratoires mobiles pour la mise en œuvre de l’approche didactique par l’expérimentation.

Une soixantaine d’enseignants de sciences physiques et de sciences de la vie et de la terre sont réunis les 22 et 23 avril à l’Ecole normale supérieure de Libreville pour une formation aux approches pédagogiques micro sciences initiées par le ministère de tutelle pour vulgariser les enseignements scientifiques et technologiques auprès des élèves.

La chute de l’intérêt des élèves pour les matières scientifiques et technologiques ont poussé le ministère de l’Education nationale à sensibiliser les enseignants de ces matières aux nouvelles techniques pédagogiques qui permettent de rendre ces enseignements plus accessibles afin de susciter des vocations et accroître le nombre de carrières scientifiques et technologiques pour répondre à la demande dans ce secteur.

«La lutte contre la pauvreté et le développement durable ne peuvent être efficaces sans l’utilisation des acquis de la science et de la technologie. Les approches innovatrices permettront au continent de se positionner dans le processus de globalisation en cours», a estimé l’administrateur du programme communication de l’UNESCO, Michel Kenmoe, partenaire de ce projet.

«L’Afrique a besoin dès maintenant de préparer une nouvelle génération des femmes et d’hommes, bâtisseurs d’une nouvelle Afrique où la science et la technologie occuperont toute la place qui leur revient», a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a assuré les participants que son département allait «mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à l’appui dont ils auront besoin pour l’accomplissement de leur tâche quotidienne au service de la science».

L’approche développée par les experts de l’UNESCO et de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), vise à faire assimiler plus facilement les notions de sciences et de technologies aux élèves à partir de maquettes et de mobiles propres à permettre aux élèves de visualiser ces enseignements parfois très abstraits.

Des kits pédagogiques et des laboratoires mobiles ont été distribués aux enseignants qui sont venus de toutes les circonscriptions scolaires du pays. Les réserves de kits et de laboratoires mobiles d’ores et déjà disponibles au ministère permettront déjà de couvrir 40% du territoire national.

Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Thomas Leckogo, a indiqué que les 60% restant étaient encore bloqués au port de Libreville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES