spot_imgspot_img

Gabon: Culture: Le Mvet en bande dessinée pour s’ouvrir à l’espace francophone

La première bande dessiné du récit épique, Mvet, tiré des rites et traditions de la culture des peuples Fang du septentrion du Gabon, est désormais disponible dans les kiosques pour ouvrir cette histoire qui fonde l’âme de ce peuple à l’espace francophone, a indiqué Privat Ngomo, promoteur de l’œuvre qui a fait le déplacement de GABONEWS samedi.

Selon le promoteur de cette bande dessiné intitulée « Alum Ndong Minko, l’affront », l’œuvre met en évidence des personnages des légendes du Gabon ayant écrit ou contribué, à leur manière, à façonner l’histoire du pays à travers « leurs pouvoirs mystiques ».

Ainsi raconte Privat Ngomo: « L’acteur principal de la bande est Allong Minko, un mortel extrêmement cruel de la tribu Nkuin qui construisait ses maisons avec les peaux des hommes qu’il tuait sur son chemin».

Les auteurs de cette œuvre relatent que dans cette partie représentée dans l’ouvrage, « le monde des immortels du peuple d’Engong est en combat perpétuel avec celui des mortels du peuple de Nkuin symbolisé par Allong Minko ».

De l’oral à l’écrit et à l’image, cette bande a été réalisée à travers les récits tirés du Mvet écrit par Tsira Ndong Ntoutoume.

Et pour en arriver là, le promoteur explique qu’il est passé de la traduction du Mvet raconté en langue Fang, pour les fang et dans un corps de garde Fang.

Puis a suivi la deuxième phase avec un conteur camerounais du Mvet et les récits de Tsira Ndong Ntoutoume du Gabon (décédé en 2007).

Ensuite Privat Ngomo s’est réjouit d’avoir franchit une 3ème étape qui ne passe plus du verbe à l’écrit, mais de l’écrit au dessin en s’en tenant à l’aspect le plus simple pour se faire comprendre.

« Le Mvet est un art Fang du peuple Ntoumou. C’est un art et une forme d’expression de dimension multisectorielle (morale, philosophique, rituelle, politique et spirituelle). Je m’en suis tenu à l’aspect le plus simple, l’aspect profane concernant le monde des mortels et des immortels qui s’opposent », explique Privat Ngomo.

« Sur cette trame, le conteur invente n’importe quelle histoire qui permet de rappeler les origines de chacun (qui sommes nous ? D’où venons – nous ? Comment vivre dans la vie en évitant de faire le mal ?) », et en « plus du fang, nous avons ouvert le Mvet à l’espace francophone pour qu’il soit lu par toute personne qui parle français», a relevé le Promoteur.

En terme de moralité, le promoteur de « Alum Ndong Minko, l’affront » indique que le bien (les immortels) fini par triompher du mal (les mortels).

Pour les perspectives, Privat Ngomo envisage également d’éditer sous forme de bande dessinée les histoires des autres guerriers du pays tels que Mbomé ou Wongo.

Exprimez-vous!

  1. loin de toutes considérations politiques,géopolitiques ou,pire,ethnopolitiqes;je souhaite encourager l’oeuvre du mvett en bande déssinees car dans un univers mondialisé et globalisé je pense que la meilleure chose que nous pouvons offir au monde,nous gabonais,c’est la richesse de notre culture dont le mvett en est un exemple de philosophie et de sagesse.bien des choses a vous et je vous encourageb a vulgariser votre oeuvre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES