spot_imgspot_img

Gabon: L’UGDD célèbre sous le sceau du « progrès » son 4ème anniversaire

L’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD/opposition), créée le 30 avril 2005, dirigé par Zacharie Myboto, a célébré ce samedi, en différée, à l’esplanade de Gabon – expo de Libreville, son quatrième anniversaire sous le sceau du « progrès », a constaté GABONEWS.

La célébration qui s’est déroulée sous une pluie a débuté par l’exécution de l’hymne national du Gabon (La Concorde) et les prestations des groupes socio – culturels en présence des militants de l’UGDD et des représentants des partis politiques de l’opposition.

Situant le contexte qui les réunissait, le secrétaire général de l’UGDD, Mme Ruth Eyang Nang a insisté sur la signification de l’évènement en rappelant que depuis sa création le parti a fait des progrès.

« Chaque militant à son niveau a fait preuve de dévouement dans l’accomplissement de sa tache », a déclaré Ruth Eyang Nang en rappelant que « la création de l’UGDD est un acte qui résulte de l’acceptation de tels devoirs ».

Se projetant dans l’avenir, le secrétaire général de l’UGDD a clamé que les élections législatives de 2011 passent nécessairement par l’implantation durable et le renouvellement des nouvelles structures de base.

Estimant dans son intervention que le chemin parcouru en 4 ans est « digne », le président de l’UGDD, Zacharie Myboto, a souligné que « tout cela montre, de manière éclatante, la densité du travail accompli pendant cette période, en dépit des difficultés de tous ordres ».

Sans les citer, ces difficultés seraient liées aux nombreuses défections enregistrées par cette formation.

Le 14 janvier dernier l’UGDD qui se positionne aujourd’hui comme la deuxième force politique du pays et la première de l’opposition selon l’un de ses membres (3 sénateurs, 4 députés et 4 maires pour 151 conseillers), avait exclu deux de ses cadres entrés dans l’actuel gouvernement.

Toujours au gouvernail de l’UGDD en dépit des nombreuses défections, Zacharie Myboto a réaffirmé l’attachement de son parti à son idéal basé sur le progrès, la justice et le travail.

Puis, il a redéfini ses sept priorités pour le peuple gabonais. Il s’agit notamment des infrastructures (routes, voiries, ports, aéroports, chemins de fer, l’eau, l’électricité, la communication et ses nouvelles technologies) ou encore l’agriculture (l’élevage, la pêche et la pisciculture) et l’éducation, la santé, la lutte contre la pauvreté, l’habitat ainsi que la sécurité.

Au terme de son intervention, Zacharie Myboto, a procédé à la présentation des nouveaux sénateurs élus, comme il l’avait fait il y a plus de deux ans avec les députés de sa formation politique. Une minute de silence a été observée à l’entame de la cérémonie, en la mémoire de la Première Dame du Gabon décédée le 14 mars dernier à Rabat, au Maroc.

M. Myboto qui avait démissionné du gouvernement le 11 janvier 2001, puis du Parti démocratique gabonais (PDG/au pouvoir) le 30 avril 2005, date de la création de son parti avait occupé la troisième place, derrière Pierre Mamboundou de l’UPG, opposition, à l’élection présidentielle de la même année remportée par le président Omar Bongo Ondimba.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES