spot_imgspot_img

Gabon : Libreville au 51e rang mondial de l'indice de la paix 2009

Selon le dernier classement 2009 de l’indice mondial de la paix, le Gabon occupe le 51e rang mondial, gagnant 6 places par rapport à 2008, le 3e rang africain et la première place en Afrique centrale. Ce rapport met en exergue un repli mondial de la paix avec une incidence frappante entre l’effondrement économique et la recrudescence de la violence.

Le Gabon a gagné 6 places au classement 2009 de l’indice mondial de la paix, en se hissant à la 51e place, sur 144 pays, de l’Afghanistan au Zimbabwe, classés en fonction de leur pacifisme.

L’indice mondial de la paix (GPI), publié pour la troisième année consécutive, est compilé par l’Economist Intelligence Unit à l’aide d’une vaste gamme de 23 indicateurs mesurant le pacifisme des nations, sur les plans intérieur et extérieur.

Cette année, le faible pourcentage de son PIB consacré aux dépenses militaires lui a valu un bon score. Sur les 31 pays africain classés, le Gabon arrive en 3e place, derrière le Malawi et le Bostwana en 1ère position régionale, pour le 34e rang mondial.

Au niveau de la sous-région d’Afrique centrale, le Gabon arrive en 1ère position, suivi de la Guinée Equatoriale (61e mondial et 8e africain) ; du Rwanda (86e mondial et 13e africain) ; du Cameroun (95e mondial et 14e africain) ; de l’Angola (100e mondial et 16e africain) ; du Congo Brazzaville (106e mondial et 18e africain) ; du Burundi (127e mondial et 23e africain) ; de la République centrafricaine (133e mondial et 26e africain) ; du Tchad (138e mondial et 28e africain), et de la RDC (139e mondial et 29e africain).

La Nouvelle-Zélande arrive en tête du classement 2009 des pays les plus pacifiques au monde , alors que ce rapport met en exergue la relation entre l’état de la paix et la solidité de l’économie.

Au cours de l’année qui vient de s’écouler, la paix dans le monde a reculé suite à l’intensification des conflits armés dans certains pays et à la dramatique récession économique mondiale.

La publication du GPI coïncide avec celle d’une étude révolutionnaire sur l’impact économique de la violence, qui s’élèverait cette année à 4,8 trillions de dollars américains du PIB mondial. Cette étude confirme que la paix est un facteur essentiel de la création de richesse.

«L’indice, qui en est à sa troisième année d’existence, révèle les causes de la paix et l’avantage économique substantiel qu’elle offre à l’humanité. La paix n’est pas seulement associée à des valeurs humanitaires concrètes; elle a aussi une valeur économique», explique Steve Killelea, fondateur du Global Peace Index.

«L’indice de cette année illustre clairement les liens entre la prospérité économique et la paix. La communauté des affaires s’épanouit dans un environnement pacifique : il est donc dans son intérêt de réfléchir à la manière dont des pratiques commerciales solides, transparentes et éthiques peuvent davantage contribuer à l’avènement de la stabilité et de la paix», a joute Sir Mark Moody-Stuart, président d’Anglo American et du Pacte mondial de l’ONU.

La Nouvelle-Zélande arrive en tête du classement des pays pacifiques, devant le Danemark et la Norvège. Ce sont les petits pays démocratiques stables qui dominent le classement,alors que 14 des 20 premiers pays sont des démocraties d’Europe centrale ou occidentale. Aux dix premières places du GPI, on retrouve les cinq pays scandinaves.

Les USA ont gagné six places depuis l’année dernière, finissant 83e, en partie grâce à la baisse de l’indicateur du potentiel d’attaques terroristes. Le score des USA est affaibli par sa politique carcérale : son taux de détenus par rapport à la population est le plus élevé de tous les pays de l’indice.

Pour la troisième année consécutive, l’Irak arrive en queue du classement, précédé de l’Afghanistan et de la Somalie. L’instabilité politique et les violentes manifestations à Madagascar ont valu à ce pays de connaître la plus forte chute (30 places).

A noter que trois des grandes puissances militaires et diplomatiques du monde obtiennent un classement relativement faible, la Chine (74e), les USA (83e) et la Russie (136e).

À l’exception de la Russie (136e), du Royaume-Uni (35e) et des USA (83e), les pays du G8 obtiennent de bons résultats avec le Japon qui termine 7e, le Canada 8e et l’Allemagne 16e.

Les nouveaux membres de l’Union européenne obtiennent également de bons résultats, en particulier la Slovénie et la République tchèque, respectivement 9e et 11e.

L’Angola a enfin fait d’impressionnants progrès pour arriver à la 100e place, mais le Zimbabwe a perdu 10 places et finit parmi les 10 derniers de l’indice.

L’indice est bâti à l’aide de 23 indicateurs qualitatifs et quantitatifs de mesures extérieures et intérieures de la paix, dont les niveaux de démocratie et de transparence, d’éducation et de bien-être matériel.

Il a reçu le soutien d’un groupe de supporters influents et distingués, notamment des lauréats du prix Nobel de la paix, dont l’archevêque Desmond Tutu, le professeur Joseph Stiglitz et l’ancien Secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, ainsi que des personnalités du monde des affaires comme Sir Mark Moody-Stuart et Sir Richard Branson.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES