spot_imgspot_img

Gabon : La Fonction publique sur le pied de guerre

Le secrétaire général du Syndicat national de la Fonction Publique et de la Réforme administrative (SYNAFOPRA), Jacques Ada, a menacé le 2 juin dernier de reconduire le mouvement de grève à compter du 19 juin prochain. Le SYNAFOPRA dénonce les couacs dans le versement de la prime incitative et des rappels de la prime de transports promis le 29 avril dernier par le gouvernement pour mettre un terme à la grève.

Alors que l’on pensait que le gouvernement était parvenu à calmer le feu du côté de la Fonction publique, l’assemblée générale tenue le 2 juin dernier à Libreville par le Syndicat national de la Fonction publique et de la Réforme administrative (SYNAFOPRA) a de nouveau déposé un préavis de grève face à la non-effectivité des promesses du gouvernement.

Le secrétaire général du SYNAFOPRA, Jacques Ada, a annoncé au terme de l’Assemblée générale que son syndicat reconduirait son mouvement de grève dès le 19 juin prochain si les autorités ne remplissaient pas leur part du contrat.

«La non-effectivité de la signature de l’arrêté relatif à la prime incitative à la Fonction publique et le non-versement des rappels de la prime de transport par le gouvernement gabonais seraient les causes pour lesquelles le SYNAFOPRA menace de reconduire son mouvement de grève, d’ici le 19 juin prochain», a rapporté monsieur Ada.

Le leader syndical a également rappelé que la base du SYNAFOPRA ne se reconnaissait pas dans la signature par son président, Lézin Odoumou Nguili, de l’accord pour une «accalmie sociale» de 30 mois paraphé le 26 mai dernier par le gouvernement, le patronat et des syndicats.

Le SYNAFOPRA avait interrompu son mouvement de grève le 29 avril dernier après avoir notamment obtenu l’augmentation de la prime de transport, passée de 17 000 francs CFA à 33 000 francs CFA, celle du logement de 45 000 francs CFA à 150 000 francs CFA, selon les catégories.

Mais le syndicat rappelle que «seuls le versement de la prime incitative et le rappel des soldes demeurent la principale préoccupation des agents».

Exprimez-vous!

  1. C’est une honte pour notre pays. Avez -vous écouter le discours de BARAK OBAMA. Un pays ne peut se developper en l’absence de démocratie. La fonctin public et bien d’autres administrations publics sont condamnés à disparaître. Que les Gabonais se réveillent maintenant avant que ça ne soit trop tard…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES