spot_imgspot_img

Gabon : Ali Bongo, «on ne crache pas dans la soupe qui t’a nourri»

Dans la ville de Port-Gentil, un des bastions fort de l’opposition au Gabon, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba, a mené une opération de séduction électorale aux enjeux importants. Avec un ton millimétré, le candidat a reconnu sa responsabilité dans les erreurs commises par son défunt père dans la gestion des affaires publiques, en dénonçant dans un discours teinté d’ironie les «traîtres» du parti.

Le candidat investi par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) pour défendre les couleurs du parti à la prochaine élection présidentielle, Ali Bongo Ondimba, a entamé depuis le 18 août dernier sa tournée provinciale pour briguer les suffrages de l’intérieur.

Après l’Ogooué-Ivindo et le Woleu-Ntem, le «candidat du consensus» a relevé le défi de l’Ogooué-Maritime, avec un grand meeting organisé dans la capitale économique, Port-Gentil, réputée comme un des fiefs de l’opposition.

Pour «briser la glace» avec les Port-gentillais, le candidat du PDG a dû teinté son discours d’humour et l’a assaisonné de dénonciations croustillantes, troquant son accent français contre un langage plus proche de la «francophonie» locale.

En réponse aux attaques sur son physique peu avantageux, il opte pour le fair play et l’humour.

«Vous allez vous retrouver devant beaucoup de bulletins, puisque nous sommes 23 candidats. (…) Arrêtez-vous sur mon bulletin blanc avec ma belle tête qui va vous regarder, mes yeux qui vont vous dire «Prends-moi! Prends-moi!», lance le candidat du PDG, en donnant des détails sur son bulletin et en vantant son «regard charmeur».

«Tout ça pour vous dire: Vraiment, est-ce que je ne suis pas le plus beau ? Il vaut mieux prendre mon bulletin, hein», lance-t-il.

Dans une province réputée hostile au parti au pouvoir, il a joué la carte du franc jeu, expliquant qu’on lui a dit «Y faut pas aller à Port-Gentil ôoo, c’est dangereux là-bas! (…) On m’a aussi dit, à moi, de ne pas venir ici. (…) Pourtant, je suis là, non?».

Avec un ton narquois, celui qui se fait désormais appeler «Ya Ali» a fustigé de «traîtres» tous les anciens hiérarques du parti au pouvoir qui après avoir «mangé avec le boss» pendant de longues années, se désolidarisent des erreurs commises par le système pendant près de deux décennies.

«Nuitamment ils venaient chez le boss, et repartaient avec les valises pleines», ironise Ali Bongo Ondimba.

«On nous a toujours appris au Gabon à ne pas cracher dans la soupe qui t’a nourri. Et ça, qu’on soit grand, petit, riche, pauvre, c’est un principe», affirme-t-il, retrouvant un air grave pour renconnaître les erreurs du passé.

Malgré cette performance en communication politique, l’atmosphère observée auprès des milliers de personnes présentes au meeting n’était pas encore acquise à la cause du candidat du PDG.

Dans la foule, des slogans anti-Ali se font entendre, tandis que d’autres jouent avec la consonnance en scandant «AMO président !».

«Nous mangeons chez Ali mais nous allons voter Mamboundou!», lance une femme dans le public.

Plus loin, un habitant de la cité pétrolière affirme que sa présence à ce meeting n’influencera pas son choix le jour du vote, expliquant qu’il a déjà décidé de sanctionner le PDG en votant pour André Mba Obame, un dissident du PDG et parmi les seuls candidats dont la campagne énergique parvient à faire de l’ombre à celle d’Ali Bongo.

Exprimez-vous!

  1. Seigneur je ne savais pas qu’il y avait de l’argent comme ça dans ce pays, merde de merde regardez seulement le cortège d’ali le KALABA c’est grave, hélicoptère, jet privés, en l’air, sur le sol une cohorte de VX de toutes les marques gosses cylindrés à tous coins de rue, tous ces voleurs qui veulent nous diriger doivent s’exiler car le peuple risque de se facher aprés le 30 août 2009.

  2. ali doit savoir que 6 il n’aurait pas jouer avec la politique de 5000f,1tee-shirt,concert,(hay’eo,tina,shinsh et baucoup d’autres)casquette etc… qu’il a offert à toutes les personnes qui devaient assister.certaines personnes on eu dir que je vais juste pour le concert et d’autres c’est pour mes 5kolo.mais samedi c’etais au tours du candidat de l’A.C.R no coment

  3. Ali tes jours sont comptés, tu peux dire adieu à la maison du bord de mer car ton heure a sonné avec la mort de ton satanique de père.

    Adieu Ali, que la vie hors du monde politique te soit légère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES