spot_imgspot_img

Gabon : Chantal Myboto dénonce la fraude électorale à Paris

L’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) a tenu un meeting le 22 août aux Charbonnages, où les militants se sont massivement rassemblés malgré l’absence du candidat Zacharie Myboto. Menée par le directeur de campagne du parti pour Libreville et Owendo, la fille du candidat, Chantal Myboto, le meeting a notamment été l’occasion de dénoncer les fraudes constatées dans l’organisation de l’élection du 30 août, avec l’inscription sur les listes électorales à Paris «d’enfants de 7 à 10 ans».

C’est la fille du candidat Zacharie Myboto, Chantal Myboto épouse Ngondjout, directrice de campagne pour Libreville et Owendo de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), qui a tenu le meeting du parti le 22 août dernier au carrefour Charbonnages dans le 1er arrondissement de Libreville.

Mettant en avant le bilan du candidat Myboto lors de son passage au gouvernement jusqu’en 2005, elle a lancé aux nombreux sympathisants que «le bon choix, c’est Zacharie Myboto, parce que c’est un homme d’expérience, mature, véridique et sage».

L’UGDD a rappelé la promesse du candidat à l’endroit des familles défavorisées d’octroyer un Revenu minimum de solidarité (RMS) de 25 000 F.CFA par mois et par famille sur une période de 2 ans pour l’encadrement de leur progéniture.

Sur le plan de l’éducation, l’UGDD annonce des réformes essentielles, mettant en avant que le candidat a une formation d’enseignant et bénéficie donc d’une certaine expertise dans ce domaine.

La fille du candidat a ensuite invité les populations à faire preuve d’unité, lançant que «le repli identitaire est un danger pour l’unité nationale».

Elle a par ailleurs dénoncé les conditions d’organisation de cette élection, expliquant que «la fraude est massive, les inscriptions sur les listes électorales continuent à l’insu de tous. J’ai vu récemment à Paris les noms d’enfants de 7 à 10 ans sur des listes, nous avons pris des photos».

A propos de l’appel à la candidature unique lancé par un mouvement populaire, madame Ngondjout a estimé que cette démarche était trop tardive et que les critères auraient du être définis dès le départ.

«L’UGDD est la 1ère force politique de l’opposition en terme d’élus locaux et la 2ème après le PDG», a-t-elle affrimé. Elle ne réfute toutefois pas la nécessité de s’associer après le scrutin à d’autres formations, expliquant que la situation actuelle du pays est telle qu’il faut mobiliser toutes les intelligences pour trouver des solutions adéquates.

Exprimez-vous!

  1. mieux retirez vous de la course et laissez les vrai opposant devant la scene.quelle est la raison reel qui pousse le vieux myboto(roi des nzebis)à partir du pdg parti qu’il a vu naitre et elevé?

  2. Dites moi au fait, qui sais qui a chanté et dansé dans mikouagna il y a encore quelques années?oulalaaaa c’est gens sont de caméléons particulièrement surprenants . d’ailleurs j’écoute toujours « Nous sommes toujours avec toi yayaaaaa, nous serrons toujours avec toi ééééééééééé » et dire qu’aujourd’hui il veulent se faire procureur de la république au procès du PDG… il y a des gens qui n’ont jamais eu connaissance de l’existence du mot « honte » il me semble-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES