spot_imgspot_img

Gabon: Présidentielle 2009/ « J'en appelle solennellement à tous les acteurs majeurs de la vie politique nationale afin que nous trouvions une issue rapide et bénéfique pour tous », Casimir Oyé Mba

Libreville, 6 septembre (GABONEWS) – Le candidat démissionnaire de dernière minute à l’élection présidentielle du 30 août dernier, Casimir Oyé Mba, a tenu ce dimanche en début d’après-midi, une conférence de presse, à son Quartier Général sis en face de l’Université Omar Bongo Ondimba, pour fustiger les actes de violences postélectoraux et inviter les uns et les autres à la retenue.
Actualité du :06/09/2009

Texte intégral

« Gabonaises, Gabonais, mes chers compatriotes,

A la veille du scrutin du 30 août 2009, j’avais dû prendre la difficile décision de me retirer de la course de l’élection présidentielle.

Cette décision tardive a troublé et perturbé l’opinion, notamment mes propres partisans.

Au cours de la campagne, outre les craintes suscitées par le calamiteux processus électoral engagé et, du reste, largement dénoncé, je sentais déjà monter parmi nos compatriotes des tensions et crispations lourdes de menaces.

L’annonce des résultats de l’élection, qui est en réalité un coup de force électoral, est venue malheureusement confirmer les appréhensions de nombreux Gabonais qui espéraient un réel changement, enclenchant ainsi un enchaînement de réactions violentes de profonde déception, peu surprenantes et, somme toute, compréhensibles.

Ces violences ont été observées à Libreville et surtout à Port-Gentil où l’on compte des morts et d’importants dégâts matériels, en dépit du couvre-feu décidé par les autorités. Je déplore naturellement ces violences et ces disparitions et exprime ma compassion aux familles des victimes.

Ces évènements ne présagent pas d’un avenir serein pour notre pays. Devons-nous et pouvons-nous nous contenter d’observer, de laisser le cours des choses se poursuivre tout seul vers une issue pleine d’incertitudes et de dangers? A mon sens, non.

C’est pourquoi, j’ai estimé ne pas pouvoir garder le silence face à ce drame. En effet, préoccupé par l’extrême gravité de cette situation et soucieux de la restauration de la paix entre les Gabonais.

J’en appelle solennellement à tous les acteurs majeurs de la vie politique nationale afin que nous trouvions ensemble une issue rapide et bénéfique pour tous, en ayant en vue l’intérêt supérieur de notre pays.

Que Dieu bénisse le Gabon ».

Exprimez-vous!

  1. Monsieur Oyé Mba,

    savez-vous que vous serez comptable de tout ce qui arrive au gabon actuellement?
    vous avez rabaissé la dignité humaine en vous retirant de la course la veille même du scrutin, tout ceci parce que le digne fils de l’ESTUAIRE( si vous l’êtes toujours) n’a pas voulu faire bénéficier son électorat à son soit-disant frère AMO, qui lui, est du woleu-ntem.C’est dommage! et vous osez en appeler à tous les acteurs politiques pour trouver une issue.Franchement!
    quelle issue voulez-vous trouver? vous n’avez aucune personnalité, je vous conseille donc de laisser les gabonais tranquilles.les gabonais se libereront d’eux-memes et cela ne va plus tarder et soyez-en rassuré…pauvre mendiant!
    un conseil à la France, qui ne veut pas libérer le gabon et permettre au peuple gabonais de jouir pleinement des richesses de son sol et de son sous-sol: vous avez décidé d’imposer à tous les pays africains les fils des anciens présidents dictateurs, afin de perpétuer les déviances, détournements et autres dérives économiques qui ont marqué leur règne au pouvoir pour continuer de satisfaire vos intérêts…mais vous comprendrez bientôt que nous gabonais, sommes sérieux et en avons marre lorsque nous allons commencer à prendre en OTAGE vos compatriotes français vivant au gabon. et cela ne va plus tarder! parce que c’est la France qui est comptable de tout ceci.
    sur la base de quoi vous avez reçu le candidat Ali Bongo à l’Elysee alors que celui-ci n’était pas encore investi par son parti? sur la base de quoi les médias français inscrivaient Ali Bongo comme le favori de cette élection alors qu’il ne fait meme pas l’inanimité au sein du PDG? vous dites avoir fait montre d’une neutralité, quand bien meme on sait le grand maitre de la nébuleuse de la France-Afrique de l’Elysée affirmait haut et fort que son candidat n’était autre que Ali Bongo…

  2. Une fois de plus, se CONFIRME ici T-O-U-T ce que j’avais avance sur le SOIT-DISANT « technocrate » de mes fes…s de Casimir Oye Mba ! Un Z-O-Z-O qui retire tout d’abord au TOUT DERNIER MOMENT sa candidature – non pas pour donner plus de chance a l’opposition (NON!) – mais pour des raisons (un nombre avec beaucoup de zeros derriere) que nous connaissons TOUS – car celui-ci n’a pas fait de proposition de vote a ses militants (!).

    Maintenant, « Came La CRASSE » appelle au « calme » et a la « normalite » (COMPRENEZ bien, chers compatriotes, ce que cette N-O-R-M-A-L-I-T-E signifie !) apres que « l’autre » se soit AUTOPROCLAME « presida » des chevres et des cabris, tantant d’user MAINTENANT de sa soit-disante « popularite » et pour A-V-A-L-I-S-E-R le vote du fameux « voudrait-bien » etre « presida » aux grosses babines. Damn! De QUI se moque-t-on ici ?

    Qu’a-t-on fait pour meriter de tels mendiants POLIT-O-C-A-R-D-S et USURPATEURS mal fames qui ne pensent UNIQUEMENT qu’a leur « petit » profit PERSONNEL ? Monsieur Casir Oye Mba: « SHAME ON YOU! ». Vous ne faites PAS la FIERTE du peuple Fang – pourtant un peuple DIGNE de GUERRIERS au sens de l’HONNEUR, du CLAN, de la TRIBU et de la PATRIE !

    Profitez bien de vos milliards « DEVALUES », car a part cela, c’est TOUT ce qui vous reste ! Pour avoir VENDU le peuple Gabonais aux encheres, Oye Mba – « Came la CRASSE » – vous etes un homme FINI !

    Da zhaohu,

    Wànshìtong

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES