spot_imgspot_img

Gabon: Présidentielle 2009/ « Nous déplorons et condamnons fermement le saccage du Consulat de France à Port-Gentil », Faustin Boukoubi, Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais

Libreville, 5 Septembre ( GABONEWS) – Le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais, Faustin Boukoubi, a animé, samedi, au siège de sa formation politique sis au quartier Louis de Libreville, une conférence de presse , pour commenter les résultats de l’élection présidentielle anticipée du 30 août dernier et fustiger les actes de violences post-électoraux, survenus à Libreville, Port-Gentil et Mouila, ayant entraîné la mise à sac du Consulat de France à Port-Gentil , a constaté GABONEWS.
Actualité du :06/09/2009

A l’entame de son intervention, Faustin Boukoubi s’est appliqué, résultats des élections en mains, à démontrer le caractère national et la suprématie du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) tant sur l’échiquier national qu’international.

A propos, l’orateur s’est évertué à rappeler la cartographie politico-électorale ayant consacré la victoire du porte-étendard de son parti, Ali Bongo Ondimba, qui a engrangé 41,73% des suffrages exprimés, avec pour dauphins André Mba Obame et Pierre Mamboundou, qui ont respectivement racolé 25,88% et 25,22% des voix de leurs compatriotes.

« A l’analyse des résultats officiels issus de l’élection présidentielle anticipée du 30 août dernier, on s’aperçoit aisément que le PDG est leader dans trois circonscriptions électorales provinciales, avec des écarts prépondérants. Dans les autres cas de figures, notre parti occupe la deuxième place, mais jamais en dessous, tout en ayant des scores appréciables par rapport à ses devanciers », a indiqué le Secrétaire Général du PDG.

Dans la même logique, Faustin Boukoubi soutient mordicus qu’en « clamant leur victoire nos concurrents ne se réfèrent qu’aux résultats partiels légèrement favorables qu’ils ont obtenus dans leurs fiefs naturels, alors que le PDG, en tant que parti national, a récolté des suffrages pour le moins flatteurs, tant sur le territoire national que dans les ambassades et consulats. Ce qui nous a permis de creuser un écart de 70.000 voix sur l’ensemble des circonscriptions électorales avec notre poursuivant immédiat. C’est la preuve que nous sommes solidement implantés sur toute l’étendue du territoire national».

De même, Faustin Boukoubi a fermement déploré et condamné les manifestations survenues au lendemain des élections dans certaines agglomérations du pays, notamment à Port-Gentil, où il y a eu deux morts et de nombreux dégâts perpétrés par des vandales.

« Etant tous des légalistes, à mon entendement, nos concurrents disposent de voies de recours légales que d’user de la violence par la manipulation d’enfants d’autrui qu’ils jettent dans la rue, alors qu’ils sont eux-mêmes protégés dans les ambassades et leurs progénitures à l’étranger. Je les invite à interpeller leurs partisans à la retenue pour la préservation de la cohésion, de la paix et de l’unité nationale » a-t-il lancé aux candidats malheureux dont les partisans créent la psychose à travers le pays.

Aussi, le Secrétaire Général du PDG d’ajouter : « Le Parti Démocratique Gabonais, par ma voix, désapprouvent énergiquement les actes de violence qui ont entraîne la destruction du Consulat de France à Port-Gentil. Je rappelle que la France est, reste et demeure un pays ami au Gabon. Nous tenons à la préservation de nos liens d’amitié et de coopération. C’est justement dans cette logique que nous invitons les autorités gabonaises à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des ressortissants étrangers vivant aux Gabon et de leurs biens ».

Dans la foulée, Faustin Boukoubi estime, sans se substituer aux autorités administratives compétentes, que le limogeage du gouverneur de Port-Gentil obéit au fait que celui-ci n’ait pas pris ses responsabilités pour circonscrire les actes déplorables survenus dans sa sphère d’autorité. Il a également rejeté du revers fracassant de la mais les spéculations faisant état d’une machination électorale ayant conduit à la victoire d’Ali Bongo Ondimba « Nous sommes prêts à répondre, preuves à l’appui, à toutes les insinuations formulées contre notre candidat », a-t-il averti.

Au finish, le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais a invité tous les Gabonais à un esprit de fair-play et de bon voisinage, quel que soit l’issue de la rencontre sportive Gabon-Cameroun, s’inscrivant dans le cadre des éliminatoires combinés CAN/Mondial.

Libreville, 5 Septembre ( GABONEWS) – Le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais, Faustin Boukoubi, a animé, samedi, au siège de sa formation politique sis au quartier Louis de Libreville, une conférence de presse , pour commenter les résultats de l’élection présidentielle anticipée du 30 août dernier et fustiger les actes de violences post-électoraux, survenus à Libreville, Port-Gentil et Mouila, ayant entraîné la mise à sac du Consulat de France à Port-Gentil , a constaté GABONEWS.
Actualité du :06/09/2009

A l’entame de son intervention, Faustin Boukoubi s’est appliqué, résultats des élections en mains, à démontrer le caractère national et la suprématie du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) tant sur l’échiquier national qu’international.

A propos, l’orateur s’est évertué à rappeler la cartographie politico-électorale ayant consacré la victoire du porte-étendard de son parti, Ali Bongo Ondimba, qui a engrangé 41,73% des suffrages exprimés, avec pour dauphins André Mba Obame et Pierre Mamboundou, qui ont respectivement racolé 25,88% et 25,22% des voix de leurs compatriotes.

« A l’analyse des résultats officiels issus de l’élection présidentielle anticipée du 30 août dernier, on s’aperçoit aisément que le PDG est leader dans trois circonscriptions électorales provinciales, avec des écarts prépondérants. Dans les autres cas de figures, notre parti occupe la deuxième place, mais jamais en dessous, tout en ayant des scores appréciables par rapport à ses devanciers », a indiqué le Secrétaire Général du PDG.

Dans la même logique, Faustin Boukoubi soutient mordicus qu’en « clamant leur victoire nos concurrents ne se réfèrent qu’aux résultats partiels légèrement favorables qu’ils ont obtenus dans leurs fiefs naturels, alors que le PDG, en tant que parti national, a récolté des suffrages pour le moins flatteurs, tant sur le territoire national que dans les ambassades et consulats. Ce qui nous a permis de creuser un écart de 70.000 voix sur l’ensemble des circonscriptions électorales avec notre poursuivant immédiat. C’est la preuve que nous sommes solidement implantés sur toute l’étendue du territoire national».

De même, Faustin Boukoubi a fermement déploré et condamné les manifestations survenues au lendemain des élections dans certaines agglomérations du pays, notamment à Port-Gentil, où il y a eu deux morts et de nombreux dégâts perpétrés par des vandales.

« Etant tous des légalistes, à mon entendement, nos concurrents disposent de voies de recours légales que d’user de la violence par la manipulation d’enfants d’autrui qu’ils jettent dans la rue, alors qu’ils sont eux-mêmes protégés dans les ambassades et leurs progénitures à l’étranger. Je les invite à interpeller leurs partisans à la retenue pour la préservation de la cohésion, de la paix et de l’unité nationale » a-t-il lancé aux candidats malheureux dont les partisans créent la psychose à travers le pays.

Aussi, le Secrétaire Général du PDG d’ajouter : « Le Parti Démocratique Gabonais, par ma voix, désapprouvent énergiquement les actes de violence qui ont entraîne la destruction du Consulat de France à Port-Gentil. Je rappelle que la France est, reste et demeure un pays ami au Gabon. Nous tenons à la préservation de nos liens d’amitié et de coopération. C’est justement dans cette logique que nous invitons les autorités gabonaises à prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des ressortissants étrangers vivant aux Gabon et de leurs biens ».

Dans la foulée, Faustin Boukoubi estime, sans se substituer aux autorités administratives compétentes, que le limogeage du gouverneur de Port-Gentil obéit au fait que celui-ci n’ait pas pris ses responsabilités pour circonscrire les actes déplorables survenus dans sa sphère d’autorité. Il a également rejeté du revers fracassant de la mais les spéculations faisant état d’une machination électorale ayant conduit à la victoire d’Ali Bongo Ondimba « Nous sommes prêts à répondre, preuves à l’appui, à toutes les insinuations formulées contre notre candidat », a-t-il averti.

Au finish, le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais a invité tous les Gabonais à un esprit de fair-play et de bon voisinage, quel que soit l’issue de la rencontre sportive Gabon-Cameroun, s’inscrivant dans le cadre des éliminatoires combinés CAN/Mondial.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES