spot_imgspot_img

Jeux de la Francophonie: le Gabon absent du Liban faute d'argent (agence)

Les athlètes gabonais sélectionnés pour les 6e Jeux de la Francophonie au Liban n’ont pu se rendre à Beyrouth, « faute de moyens financiers », a rapporté dimanche l’Agence gabonaise de presse (AGP, officielle).

« Les athlètes gabonais encore présents à Libreville n’ont pu effectuer le déplacement de la capitale libanaise faute de moyens financiers », a affirmé l’AGP, sans préciser le nombre de sportifs concernés, leurs disciplines et le montant requis.

« Certains boxeurs devant prendre part à ce rendez-vous sportif », qui étaient « en regroupement depuis quelques jours » à Libreville, ont été « libérés ce dimanche matin (…) pour regagner leurs provinces respectives », a-t-elle indiqué, en citant le président de la Fédération gabonaise de boxe (Fégaboxe), Clément Sossa Simawango.

D’après un responsable du ministère gabonais des Sports toujours selon l’AGP, « le dossier » de la participation du Gabon aux 6e Jeux de la Francophonie avait été transmis au ministère des Finances, qui n’avait « pas réagi » jusqu’à vendredi.

La cérémonie d’ouverture des Jeux s’est déroulée à Beyrouth dimanche, à la veille du début des compétitions mêlant épreuves sportives et culturelles. Quelque 3.000 athlètes et artistes issus de 44 délégations doivent y prendre part jusqu’au 6 octobre.

Exprimez-vous!

  1. ce genre de nouvelle fait mal, notre pays court à la banque-route. et pourtant Pr ONDO OSSA nous prévenu. mais le pédé de louenbet et ses compagnons nous confirmer que le gabon a l’argent. monseiur le louembet on fait quoi maintant? où est tona argent a en tant qu’ancien DGB, ancien TPG et anien ou actuel ministre des finances? cher pédé ne confonds jamais le jour et la nuit. ici il s’agit des prioblèmes qui te bdépassent. tu fait boire la hont au pays aux yeux du monde. pour les salaires ton entourage t’a vendu en donnant……

  2. Triste réalité que celle de notre pays! Comment est-il possible que nous manquions d’argent pour pourvoir au déplacement et à l’hébergement de quelques athlètes, quand on fait des dépenses extraordinaires et inutiles ailleurs? O, Gabon! O, Gabon, mon pays! Comme je pleure de voir où tu en es arrivé… Dis-nous donc, ô chère mère patrie ce que nous devons faire. Regarde ce qu’ils ont fait de toi. Pourquoi restes-tu silencieuse? Pourquoi, ô mère patrie? Où sont ceux qui aiment le Gabon? Comment voient-ils ces choses se produire sans réagir pour décrier cet état de chose? Ahhh! C’est assez! Il faut que nous sauvions notre pays. Nous sommes au bord du gouffre. Si nous ne disons rien maintenant, demain il n’y aura plus rien à dire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES