spot_imgspot_img

Gabon : Les opposants de France assiègent la tour Bolloré à Paris

Le Collectif de résistance des Gabonais de l’extérieur (CREGE) a organisé un sit-in ce 16 octobre devant le siège de la multinationale Bolloré à Paris pour dénoncer le soutien des groupes français aux «dictatures» en Afrique subsaharienne. Depuis le début du processus électoral au Gabon, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer l’ingérence de la France dans le processus électoral qui a mené à la confirmation de l’élection d’Ali Bongo le 12 octobre dernier.

e siège de la multinationale française Bolloré a été pris d’assaut par une horde de manifestants ce 16 octobre «pour dénoncer et protester contre l’ingérence des multinationales françaises dans la politique gabonaise».

Le Collectif de résistance des Gabonais de l’extérieur (CREGE) qui a organisé cette manifestation affirme que «les services de sécurité et de renseignement privés de compagnies telles que Bolloré Logistics, Total, Areva sous-traitent les barbouzeries de l’État français sur le continent et contribuent au défaut de démocratie et à l’appauvrissement de l’Afrique francophone».

Le communiqué du CREGE estime par ailleurs que «cette nouvelle mafia a notamment permis et soutenu le coup d’État de monsieur Ali Bongo Ondimba le 4 septembre dernier».

Au delà de l’élection gabonaise, le CREGE affirme que «les liens qui unissent ces puissants intérêts aux plus haut responsables de l’État français permettent de garder dans les fers et dans les misère des centaines de millions d’hommes et de femmes».

«Ceci doit cesser ! Non au soutien de Bolloré, Total, et Areva aux dictatures en Afrique subsaharienne !», lancent les résistants Gabonais de l’extérieur.

L’ingérence de la France dans l’élection présidentielle au Gabon a été dénoncée par de nombreux candidats et acteurs de la société civile, qui ont multiplié les actions pour interpeller l’opinion internationale sur cette situation. Ces accusations avaient été attisées par les déclarations tapageuses de Robert Bourgi, le monsieur Afrique des couloirs de l’Élysée, en faveur d’Ali Bongo, puis par les félicitations précipitées du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, à Ali Bongo avant même la fin du contentieux électoral.

    source: LVDPG

Exprimez-vous!

  1. le france n’est pas le gabon que je sache a quoi sa sert de s’opppser a un régime loin de son pays pour ma par je trouve sa nul car aucun de c’est soit disant opposants na été exillé par le nouveau président il serait mieu de venir au pays pour faire avancé les choses mai que cele ne tienne car ali ben bongo est un bon président de la république et c’est pourquoi les gabonais l’ont choisit lui et n’ont les autres qui ont fait le bruit a gauche et a droite il veut des gents a ces cotés qui veulent voir le gabon prospéré de la bonne maniere pour que demain soit meilleur que aujourd’hui

  2. 23..La question des élections gabonaises devrait passer à l’assemblée nationale et au sénat français cette semaine. Il va de soit qu’Ali et Marie Madeleine ont été encouragés par l’attitude du ministre français de la coopération et quelques lobbyistes. La prise de distance de l’état français avec le PDG est déjà amorcée. L eministre Kouchner n’a pas voulu aller à l’intronisation pas plus que Sarkosy qui a dit qu’il n’irait plus. Malgré des « francs électrons libres » la France reste une démocratie, et la presse compétente (Le monde, Courrier international) dénonce ce coup d’état électoral. Il faut que l’action des parlementaires français fassent pression sur le gouvernement pour que l’attitude vis à vis d’Ali Ben soit conforme à la Démocratie. Tous les Gabonais peuvent saisir le Parlement et les audiences sont libres, comme la place de l’Assemblée. Joyandet sera mis encause comme il l’a été par un parlementaire du Nord et de la gauche démocrate. IL faut par email ou courrier les encouragés en leur donnant des faits REELS. Il faut qu’ils voient le serieux des opposants (sans insultes ou balivernes). Le Président du groupe amitié Gabon est le Sénateur Cantegrit (pas obligatoirement anti Bongo ??) mais il y a d’autres sénateurs et députés. Pour les Gabonais de France ou doubles nationaux vous pouvez vous adresser à ceux de vos circonscriptions. Lecite Sénat et assemblée nationale donnent tous les emails. Tant qu’à Mr Joyandet…. qu’il faudra aider dans sa campagne électorale pour les Régionales de Franche Comté (!) il veut cumuler Coopération et Présidence s’il gagne… il a un site sur lequel il semble bien publier de nombreux mail s’ils ne sont pas insultants. Tapez simplement Joyandet sur Google, vous le trouverai. A vos messageries… la France doit lâcher Ali Ben et ce gouvernement de Bénis-Oui-oui qui va entrainer une spirale catastrophique pour le Gabon…. pour Rupture il y aura Rupture!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES