spot_imgspot_img

Gabon : Lancement des travaux du complexe métallurgique de Moanda

L’administrateur général de la Compagnie Minière de l’Ogooué (COMILOG), Marcel Abeké, à procédé le 15 janvier au lancement effectif des travaux de construction du complexe métallurgique de Moanda, dans le Sud Est du pays. Ce vaste projet estimé à 135 milliards de FCFA doit permettre au Gabon de consolider sa position dans ce secteur très concurrentiel.
Une semaine après la signature de la convention de construction et d’exploitation signée entre le gouvernement gabonais et la Compagnie Minière de l’Ogooué (Comilog), les travaux de terrassement de la plateforme du complexe métallurgique de la ville de Moanda sont effectifs depuis le 15 janvier dernier et devraient durer quatre mois.

Le complexe qui sera constitué de deux usines sur près de 50 hectares, l’une pour la production silico-manganèse et l’autre pour le manganèse métal, est destiné à la fabrication de charbon à bois et de fûts métalliques et permettre au Gabon d’être parmi les pays d’Afrique, au Sud du Sahara, à bénéficier de telles industries.

Le Gabon va s’inscrire par ailleurs grâce au futur complexe dans une logique industrielle en exportant des produits semi-finis qui va créer une forte valeur ajoutée et générer pendant son activité prévue en fin 2012, près de 400 emplois directs et autant d’emplois indirects.

Pour la localité de Moanda, la construction de cette usine va entraîner la construction de nombreux nouveaux logements et infrastructures de proximité pour la nouvelle main-d’œuvre, essentiellement gabonaise, qui y sera employée.

D’ailleurs la PME Mika Services chargée des travaux de terrassement est elle aussi gabonaise, son administrateur général Alain-Claude Kouakoua s’est dit profondément satisfait d’avoir été choisi.

«Nous mesurons bien le challenge qui s’offre à nous, et nous allons prouver à tous ce qu’une PME gabonaise est capable de faire après 50 ans d’indépendance» a-t-il déclaré lors du lancement des travaux.

Comilog a une nouvelle opportunité de remonter la pente après l’année difficile qu’elle vient de passer grâce à ces nouvelles usines qui vont lui permettre d’accroitre ses réserves et de prolonger la durée de vie du gisement de manganèse qui est sa principale ressource

La crise économique a assombri les belles perspectives de la COMILOG, qui annonçait lors de son dernier conseil d’administration l’adoption de mesures restrictives pour juguler les retombées de la baisse de la demande extérieure. La compagnie avait notamment décidé d’ajuster la production à la demande ; de reporter 30% les investissements courants et de suspendre les interventions des prestataires.

La COMILOG avait également décidé un arrêt de 4 à 6 semaines des opérations industrielles étalées sur l’année ; la mise en congés de 1500 employés pendant trois semaines et l’arrêt des heures supplémentaires non structurelles. Mais le Conseil d’administration avait toutefois maintenu ses études relatives aux grands projets industriels de l’usine de production silico-manganèse et de manganèse métal.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES