spot_imgspot_img

Plus de cent soixante onze millions de francs cfa pour réfectionner l’école Roger Buttin

L’école Roger Buttin, située dans le 4ème arrondissement au sud de la ville, l’un des plus vieux établissements scolaires de la capitale économique, Port-Gentil, créé en 1956, a retrouvé son lustre grâce aux travaux financés par Total Gabon et qui ont couté onze millions de francs CFA.

Les 6 bâtiments de l’école, jadis dispersés sont regroupés dans une enceinte, offrant ainsi, à la fois des conditions idéales de travail et de sécurité aux 1300 élèves et leurs encadreurs.
Ces travaux ont été réceptionnés par l’Inspecteur délégué d’académie (IDA), Valentine Mohessou, entouré de plusieurs de ses collaborateurs, en présence du maire du quatrième arrondissement, Bonaventure Kassa-Ibinga et l’ancien chef de circonscription scolaire de l’Ogooué-Maritime, Félicien Kimbirima Ntari (promu Directeur des enseignements du premier degré la semaine dernière).

Peu avant la visite guidée des nouveaux locaux flambant neuf, Romuald Tsinga, directeur d’école, a remercié le bienfaiteur pour l’accomplissement de cet ouvrage qui, a-t-il dit, constituera pour son équipe une source de motivation supplémentaire. Formulant simplement le vœu que soit rétablie l’électricité suspendue pendant les travaux et de voir la partie arrière dotée d’un mur en matériau durable aux fins de décourager les voleurs qui les visitent assez régulièrement.

Même son de cloche pour l’élève Franck Arnaud Malouba de la 5ème année qui voit en la réalisation de l’ouvrage un encouragement à produire de bons résultats scolaires et la prise en compte de leur sécurité et leur santé.

Jules-Maurice Berre, directeur de la communication et des relations extérieures, au nom de la direction générale de Total Gabon, s’est dit honoré et fier de pouvoir procéder à cette inauguration, au sein même de ce quartier Roger Buttin, où logent plusieurs collaborateurs et leurs familles.

Total Gabon, a-t-il soutenu, est pour de nombreuses années encore présent et actif dans le tissu socio-économique de la ville située à l’embouchure de l’Ogooué et centre d’exploitation pétrolière où il réalise une grande partie de ses activités de recherche et d’exploitation des hydrocarbures.

« Au-delà des chiffres, je tiens à rappeler qu’il était plus urgent d’intervenir pour que les jeunes intelligences puissent continuer à se développer dans ce beau cadre en toute sécurité », a confié Jules-Maurice Berre, conscient que la formation de la jeunesse gabonaise est cruciale et nécessaire pour l’avenir de la nation et que c’est de la responsabilité de tous de lui offrir un espace répondant davantage aux normes de l’enseignement moderne.

Il faut dire que ce chantier, conduit en partenariat avec le Projet Art Gold du Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a consisté à la construction de nouvelles salles de clase, du bureau du directeur, d’une zone de toilettes et d’une clôture intégrant toutes les structures de l’école.

L’ensemble de cette réhabilitation, a-t-on appris, a atteint un montant de 171 185 000 francs Cfa.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES