spot_imgspot_img

Mme Sylvia Bongo Ondimba estime que ‘’le choix de l’éducation : un regard prospectif vers un « avenir en confiance »

En inaugurant, lundi, par l’Institution Immaculée Conception, à l’invitation de ses anciennes condisciples, les visites dans les établissements scolaires, la première dame Sylvia Bongo Ondimba a affiché sa volonté d’apporter un appui de taille à l’œuvre du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Elle a choisi de s’impliquer dans le processus de l’éducation d’une jeunesse qui, pour assurer la relève, a grandement besoin de repères.

Le choix de l’Immaculée Conception est donc porteur de plusieurs messages. L’un d’entre eux révèle une femme qui retourne aux sources pour mieux définir et affronter l’avenir. Pour avoir été elle-même élève dans cet illustre établissement de 1978 à 1982, Sylvia Bongo Ondimba vient comme pour rappeler à ses jeunes compatriotes ce qui fit la renommée de l’Institution Immaculée Conception: un cadre d’excellence, un établissement de référence, où la formation plurielle de la jeunesse, assurée surtout par les sœurs missionnaires, obéissait au souci de présenter à la société des êtres parfaitement équilibrés, tant sur le plan familial que professionnel.

Dans un contexte où la mondialisation des échanges est venue bouleverser les valeurs morales et sociales, la visite de la première dame est donc, pour les élèves de l’Immaculée Conception et leurs encadreurs, un encouragement à rester attachés à ces fondements essentiels de la communauté humaine.

Il faut également souligner les dispositions d’écoute de Mme Sylvia Bongo Ondimba. Après avoir suivi avec circonspection les mots de bienvenue, puis les doléances présentées par la directrice de l’établissement, Mme Nadine Patricia Anguilé, la Première Dame a voulu toucher du doigt les dysfonctionnements à travers une visite guidée.

Cette approche lui a permis de cerner, dans un premier temps, les vraies difficultés auxquelles étaient confrontés élèves et enseignants. Il lui sera aisé par la suite d’y apporter des réponses claires dans la mesure de ses possibilités.

Les difficultés ne manquent pas: insuffisance de matériel dans la salle multimédia, renforcement des capacités des enseignants dans l’utilisation de l’outil informatique et Internet, dégradation des infrastructures sportives, développement du club info sida, etc.

En choisissant de s’impliquer dans les questions liées à l’éducation, la Première Dame mise sur la ressource vitale et dynamique qu’est la jeunesse avec laquelle elle veut poser les bases solides d’une action durable, à côté de son époux, pour que « l’avenir en confiance » soit plus qu’un slogan: une évidence.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES