spot_imgspot_img

L’Association SOS Consommateurs décrète des journées d’action contre la SEEG

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS, SOS Consommateurs s’insurge contre la Société d’Electricité et d’Eau du Gabon (SEEG) et son partenaire Véolia, pour la dégradation croissante des services de cette entreprise, annonçant du coup, trois journées d’action contre « SEEG-VEOLIA ». Nous vous livrons in extenso la teneur du communiqué précité.

TEXTE INTEGRAL

« COMMUNIQUE DE PRESSE

Trois journées d’action contre la SEEG-VEOLIA
Du mercredi 10 au vendredi 12 mars 2010

En vertu d’une concession passée entre l’Etat gabonais et VEOLIA en 1997, la gestion de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon SEEG a été confiée à cette entreprise française. Et depuis lors, la qualité du service public de l’eau potable et de l’électricité au Gabon ne cesse de se dégrader. C’est pourquoi, en 2007, à la suite de près d’un mois de délestage, SOS Consommateurs a tiré la sonnette d’alarme en dénonçant cette concession et la mauvaise gestion qui a cours au sein de la SEEG depuis cette privatisation.

Cette mauvaise gestion a eu comme conséquences l’érosion de la trésorerie de cette entreprise pour tant en situation de monopole, le non recouvrement d’importantes créances, l’accumulation de dettes, le non renouvellement des équipements et matériels, d’où la mauvaise qualité des produits et services, l’incapacité à satisfaire les milliers de demande de branchements électriques et d’adduction d’eau et d’innombrables dommages causés aux consommateurs et à l’économie nationale.

En dépit de la mauvaise qualité des services offerts aux usagers, du mépris de la SEEG face à leurs nombreuses plaintes, des procédures sinueuses et de l’accueil lamentable qui ne cesse d’allonger les files d’attente devant les agences SEEG, les consommateurs du Gabon sont aujourd’hui contraints de supporter les difficultés de trésorerie artificiellement créées et entretenues par l’incurie et l’affairisme des dirigeants actuels de la SEEG-VEOLIA qui ont développé un réseau de sous-traitance mettant en quasi chômage technique des agents formés et compétents.

Ainsi, des factures erronées sont distribuées chaque mois à des consommateurs qui n’ont d’autre choix que de payer au risque de se voir coupés de toute fourniture d’eau et d’électricité. Depuis plusieurs mois, des augmentations de tarifs sont opérées sans la moindre information aux consommateurs, alors que les coupures intempestives restent leur lot quotidien avec des dommages qui s’étendent à des décès dans les établissements de santé.

Aussi, malgré les mesures salutaires annoncées par le gouvernement et visant à renouveler les équipements en vue de renforcer les capacités de production et distribution de l’eau et de l’électricité dans toutes les localités du Gabon, SOS Consommateurs condamne ferment l’érosion du panier de la ménagère par l’augmentation des tarifs et la surfacturation. C’est pourquoi nous appelons les acteurs sociaux et les populations à se mobiliser pour trois (03) d’action du 10 au 12 mars 2010, devant le siège social de la SEEG-VEOLIA à Libreville.

Ce mouvement sera ponctué par une grève de la faim du Président de SOS Consommateurs et de trois (03) heures de coupure volontaire des citoyens consommateurs, pour appeler des mesures urgentes visant une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs, notamment :

1) La réalisation d’un audit indépendant de la SEEG-VEOLIA ;

2) La libéralisation du secteur par la création de deux entités chargées de la gestion de l’eau et de l’électricité ;

3) La suppression de la taxe sur la valeur ajoutée et de la contribution spéciale ;

4) La désignation des représentants des consommateurs au sein de l’agence de régulation de l’eau et de l’électricité ;

5) Le respect du droit à une facturation juste et transparente ;

6) La mise en place d’un dispositif de liquidation des contentieux propre au service public de l’eau et de l’électricité ;

7) La révision du dispositif de règlement des factures ;

8) La satisfaction de toutes les demandes de branchement en énergie électrique et en adduction d’eau par des procédures plus souples ;

9) Le respect de l’égalité d’accès au service public de l’eau et de l’électricité en zone rurale et urbaine.

Par cette action, SOS Consommateurs appelle l’attention des pouvoirs publics quant à la nécessité d’inscrire la protection des consommateurs au cœur des politiques publiques de développement.

Fait à Libreville, le 05 mars 2010

Le Président de l’association SOS Consommateurs

Christian Richard ABIAGHE NGOMO »

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES