spot_imgspot_img

Gabon : Les employés du pétrole tirent la sonnette d’alarme

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a lancé ce 8 mars un préavis de grève générale illimitée pour dénoncer le silence des autorités sur les «violations flagrantes» de la loi gabonaise par les dirigeants des sociétés pétrolières. L’ONEP dénonce notamment la persistance de l’emploi abusif de la main d’œuvre étrangère, de la discrimination raciale et diverses violations du Code du Travail.

Le ciel s’assombrit sur le secteur pétrolier au Gabon, où les employés ont menacé d’entrer en grève générale illimitée à compter du 13 mars prochain si les autorités de tutelle ne prenaient pas en compte les nombreuses revendications qu’ils formulent depuis plusieurs années.

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) indique que «le préavis prend effet le 8 mars 2010 et expirera le 13 mars 2010 à 23h59 et concerne toutes les entreprises du secteur pétrolier».

Concernant l’emploi abusif de la main d’œuvre étrangère, l’ONEP déplore que «l’administration n’a toujours pas pris de mesures allant dans le sens d’une régularisation de la situation», en dépit des nombreux cas dénoncés.

Or «la violation répétée des dispositions légales et réglementaires nous conforte dans notre appel incessant à la restauration de l’autorité de l’Etat devant ces opérateurs économiques véreux et sans scrupules», martèle le syndicat.

Le communiqué de l’ONEP cite notamment Shell Gabon où «tous les efforts entrepris depuis la grève de 2008 ont été réduits à néant par un PDG qui a décidé de tuer l’initiative de gabonisation au profit d’une britanisation de l’entreprise».

Certaines plateformes de la société «pratiquent encore le discret principe de restaurant pour les cadres (tous blancs) et restaurant pour les non cadres (tous noirs)», s’insurge également l’ONEP. Des situations qui avaient fait l’objet de la longue et coûteuse grève de 12 jours en 2008.

Chez Caroil, l’ONEP relève «l’utilisation de la main d’œuvre étrangère venue du Congo (…) sur des plateformes de forage au Gabon, avec des autorisations de travail délivrées par le ministère du Travail, alors que nous avons de jeunes Gabonais avec les mêmes qualifications au chômage».

A Oil Libya, le syndicat dénonce encore la «non indemnisation du personnel ayant servi la société pendant plus de 15 ans pour certains», ou encore à la SGEPP qui aurait procédé au «licenciement de plus de 30 personnes et mise au cause d’acquis d’employés sans avis de l’Inspection du Travail».

Durée de travail sur les sites, violations répétées et flagrantes des conventions collectives, structure des prix des produits pétroliers de la SOGARA, déficiences des Inspections provinciales du travail, licenciement des délégués ONEP à Petro Gabon, la liste des revendications du syndicat est longue et touche la plupart des société du secteur installées au Gabon.

Or «la seule vraie réponse que nous ayons eu à nos différentes préoccupations est un projet de décret sur le Service minimum», qui ressemble davantage à «des instruments susceptibles de nous museler», dénonce l’ONEP.

«Comment légiférer le droit de grève alors que personne dans notre industrie ne se conforme à la loi. Ces mêmes lois sont-elle toujours en adéquation avec le monde du travail ?», s’interroge le porte-parole de l’ONEP, Arnaud Engandji.

L’ONEP invite donc les autorités à «prendre des mesures suffisamment coercitives pour dissuader tout éventuel employeur véreux qui transgresserait les lois en vigueur en République gabonaise».

Exprimez-vous!

  1. est-ce la première fois qu’on fais du sur place ses tjrs pareil au Gabon,on vote des gros budgets pour nous lancer la poudre aux yeux,alors que le fond des problèmes n’ont pas encore été régler,bonne chance au syndicat en espérant qu’ils auront gain de cause,de ma part j’imagine déjà la suite.Gabon émergent de Ali et son ami Sarkozy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES