spot_imgspot_img

« Je voudrais reconnaitre les efforts du Président Bongo dans son désire d’améliorer l’efficacité gouvernementale, d’éliminer les pesanteurs et combattre la corruption », Hilary Clinton

A New York (Etats-Unis d’Amérique) pour le lancement de la présidence gabonaise du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), le président gabonais, Ali Bongo Ondimb et la Secrétaire d’Etat Américain, Hilary Clinton, ont eu un point de presse après leur tête à tête de lundi, à travers lequel madame Clinton a déclaré qu’elle reconnaît « les efforts du Président Bongo dans son désire d’améliorer l’efficacité gouvernementale, d’éliminer les pesanteurs et combattre la corruption » dans son pays, a-t-on appris d’un communiqué parvenu à GABONEWS, ce mardi.

GABONEWS livre dans son intégralité les mots prononcés sous forme de satisfécit à l’endroit du président Ali Bongo Ondimba lors de ce point de presse qui a fait le tour des questions de coopération qui liens les deux pays, mais aussi des questions de diplomatie internationale.« C’est une occasion formidable d’accueillir le Président Bongo au Département d’Etat. Le Gabon est un partenaire important des Etats-Unis et cette visite nous a donné l’occasion d’échanger sur un grand nombre de sujets communs.
Avant de parler de notre réunion, je voudrais exprimer notre préoccupation en ce qui concerne la perte de vies au Nigéria. Nous continuons à appeler toutes les parties à la retenue et à chercher des solutions constructives pour mettre un terme au cycle de violence dans l’état de Plateau. Le gouvernement nigérian doit s’assurer que les auteurs de ces violences soient traduits devant la justice et que les droits de la personne sont respectés et l’ordre rétabli. J’ai remercié le Président Bongo pour ses efforts ainsi que ceux de son pays dans le maintien de la stabilité en Afrique Centrale et le rôle que son pays joue sur la scène internationale, notamment aux Nations Unies. Ce mois, le Gabon préside la présidence rotative du Conseil de Sécurité des Nations Unies, et nous sommes impatients de travailler ensemble sur un certain nombre d’objectifs et défis communs.
Au nombre desquels la menace dangereuse que pose la propagation des armes nucléaires. Au cours de nos discussions ce jour, j’ai exprimé nos soucis quant au refus de l’Iran de respecter ses engagements internationaux. Nous croyons en la négociation. C’est pourquoi les Etats-Unis se sont engagés de façon constructive avec l’Iran pour résoudre les préoccupations de la Communauté Internationale à propos du programme des armes nucléaires iranien.Malheureusement, l’Iran n’a pas r

épondu favorablement, et ses dirigeants n’ont pas laissé à la communauté internationale d’autre choix que de lui montrer qu’il y a des conséquences à ses décisions. La meilleure manière d’envoyer à l’Iran un message clair et d’ensemble c’est que la communauté internationale parle d’une même voix et répondra par des mesures additionnelles à travers une nouvelle résolution du Conseil de Sécurité. Le Président Bongo et moi avons discuté de cela et nous le prolongerons les semaines prochaines.
Nous avons également exploré les moyens de renforcer les liens entre nos deux nations, y compris l’établissement d’une coopération économique plus large. Nous soutenons le Gabon dans ses efforts de diversification de son économie, de l’élargissement des sources de prospérité afin de créer de nouvelles opportunités pour sa population. Et nous savons tout comme le président que le progrès économique dépend d’une gestion responsable qui rejette la corruption, donne du poids à l’état de droit, mène une bonne politique de ses ressources naturelles tout en donnant lieu à des résultats qui changent positivement la vie des populations.Alors je voudrais reconnaitre les efforts du Pr
ésident Bongo dans son désire d’améliorer l’efficacité gouvernementale, d’éliminer les pesanteurs et combattre la corruption. Le Gabon participe à l’Initiative de la Transparence dans les Industries Extractives et démarche autrement pour susciter la confiance des investisseurs internationaux, mais surtout de son peuple. Nous sommes aux côtés du Gabon dans son souci de renforcer ses institutions et processus démocratiques. Et je voudrais également saluer le leadership dont le Gabon a fait montre dans le combat contre le trafic humain. Nous avons élaboré un nouveau plan de collaboration avec le Département de la Justice, et le Gabon est sur le point de ratifier le protocole des Nations Unies. Ceci témoigne encore une fois de l’esprit des reformes qui habite le Président Bongo et qu’il insuffle à son pays.
Le Président Obama et moi sommes engagés à élargir et renforcer notre partenariat et amitié à partir d’un respect réciproque et d’intérêts partagés. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres. Et je sais compter sur vous les années avenir. »

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES