spot_imgspot_img

Politique : Séraphin Ndaot dénonce les traîtres de son parti

Le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), Me Séraphin Ndaot, a qualifié de ‘’traîtres’’ les militants de son mouvement nommés à la présidence de la République et minimisé l’impact de leur départ sur le parti.

Le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), Me Séraphin Ndaot, a qualifié de ‘’traîtres’’ les militants de son mouvement nommés à la présidence de la République, dans une déclaration, samedi dernier, à l’occasion d’une rencontre avec les associations féminines du 4ème arrondissement de la commune de Port-Gentil (ouest) venues lui réaffirmer leur soutien.
‘’Les militants sombres qui ont été achetés vont tomber dans les poubelles de l’histoire’’, a déclaré Me Ndaot, soulignant que ‘’ceux-ci ne sont ni plus ni moins que des traîtres qui paieront le moment venu leur acte de trahison’’. L’ancien maire de Port-Gentil a d’ailleurs minimisé l’impact de leur départ sur son parti.

‘’Vous savez, un baobab peut être secoué par un vent fort, perdre quelques branches et des feuilles mortes, mais le baobab reste debout (…)’’, a-t-il dit. Par ailleurs, le président de l’ANB a justifié la rencontre avec les responsables de l’ANB et les associations féminines par le souci de maintenir les contacts avec la base et la reconnaissance de la justesse du combat mené depuis des siècles par les femmes pour la conquête de leurs droits.
‘’Nous sommes là pour deux raisons. La première est qu’on célèbre ce mois, partout dans le monde, comme vous le savez, la journée internationale de la femme, qui est une journée importante à laquelle j’ai voulu m’associer pour magnifier vos valeurs, vos qualités, vous rendre hommage et, à travers vous, les responsables des associations du quatrième arrondissement, rendre hommage à toutes les Port-Gentillaises et, particulièrement, aux bâtisseuses’’, a-t-il expliqué.
‘’La femme qui s’est battue à travers des âges a acquis des droits importants, en dépit de quelques insuffisances’’, a-t-il dit, invitant les femmes à s’impliquer dans la conquête des droits nouveaux’’. ‘’Ne comptez pas sur les autres, comptez sur vous-mêmes (…)’’, a déclaré Me Ndaot, affirmant qu’au sein de sa formation politique, ‘’les femmes ont les même droits que les hommes ‘’.
‘’La deuxième raison de cette rencontre tient à la volonté des responsables de l’ANB de raviver, rallumer la flamme du militantisme dans l’arrondissement’’, a-t-il conclu. Intervenant la première, la présidente de l’Association des jeunes dames dynamiques (AJDD), Laetitia Ozouaki Ebako, a indiqué que dès la création de l’association en 2007, les femmes ont volontairement, sans contrainte, accepté de soutenir l’action politique de M. Ndaot, en adhérant à l’ANB.
‘’M. le président, fortes de notre engagement dans votre parti et en dépit des nombreuses sollicitudes dont nous sommes l’objet de la part de vos adversaires politiques (…), nous réitérons notre attachement le plus sincère à vos côtés, car nous avons vu les actes que vous avez posés, lors de votre passage à la tête de la commune de Port-Gentil’’, a déclaré Mme Ebako.
‘’L’AJDD est d’abord une association de femmes (…). Elles restent des mères. Sachez donc, M. le président, que comme toute mère, elle saura vous protéger, vous encourager, vous soutenir en toutes circonstances et vous défendre le moment venu ‘’, a encore déclaré la présidente de l’AJDD.
Au nom de l’Association, elle a sollicité une aide pour les femmes qui exercent des petits métiers et celles désireuses de s’y lancer. Laetitia Ozouaki Ebaka a, en outre, déploré et dénoncé le coût excessivement élevé des produits de première nécessité et des aliments de base à Port-Gentil.
Intervenant à la suite de Mme Ozouaki, la présidente de l’association ‘’Diagou-Rédiami’’, Colette Manga, et celle de l’association ‘’Dua-va-tsie’’, Catherine Bakoudissa, ont également renouvelé leur fidélité au président de l’ANB et leur engagement à œuvrer à ses côtés.
Mmes Manga et Bakoudissa ont aussi sollicité l’aide de M. Ndaot pour le financement de micro-projets, dénonçant au passage l’insuffisance des canaux d’évacuation des eaux, la dégradation continue des voies publiques dans les zones enclavées, l’absence d’adduction d’eau et d’électricité dans les zones reculées de Port-Gentil. Elles ont, en outre, plaidé pour la construction d’une garderie et des aires de jeux dans le 4ème arrondissement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES