spot_imgspot_img

Gabon : Ali Bongo vend l’émergence au patronat marocain

Au dernier jour de sa visite officielle au Maroc, le président Ali bongo a reçu le 17 mars à Rabat une délégation de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pour identifier des opportunités d’investissement au Gabon.

Conduite par son président, Mohamed Horani, une délégation du patronat marocain a été reçue par le chef d’Etat gabonais le 17 mars à Rabat, au Maroc, où Ali Bongo séjourne depuis le 15 mars dernier.

Cette rencontre devait permettre d’identifier les opportunités d’investissement pour les entreprises marocaines au Gabon, et de faire le point sur les récentes réformes visant à améliorer le climat des affaires.

Parmi les secteurs privilégiés identifiés lors de cette séance de travail figurent en bonne place l’énergie, l’économie verte, l’agriculture et la pêche, le tourisme, la formation et les nouvelles technologies de l’information.

«Le Maroc peut nous offrir plusieurs opportunités pour diversifier notre économie et assurer un développement harmonieux», a affirmé Ali Bongo.

«Nous souhaitons que le Maroc soit notre partenaire privilégié dans le domaine des affaires», a-t-il déclaré, saluant les efforts du roi Mohammed VI pour l’intensification de la coopération Sud-Sud.

Le président gabonais a vanté les nombreuses réformes et projets lancés au Gabon pour améliorer la croissance économique et rendre attractif l’environnement des affaires, évoquant notamment le renforcement des infrastructures de base dans les domaines des transports, la promotion des Petites et moyennes entreprises/industries (PME-PMI) et des nouvelles technologies de l’information (TIC), les projets d’électrification rurale et la construction des barrages hydroélectriques.

Il a également mentionné les avantages fiscaux, le renforcement de la transparence et de la bonne gouvernance, la stabilité institutionnelle et la réforme des secteurs de l’administration et des finances publiques.

Mohamed Horani a salué ces initiatives, rappelant que «le royaume est déjà présent dans ce pays dans les secteurs bancaire, de l’énergie, des infrastructures portuaires, des BTP et des télécommunications».

«Le Royaume a signé des accords de libre-échange notamment avec l’UE, les Etats-Unis, la Turquie et des pays arabes. Ces accords reflètent l’ambition du Maroc de s’imposer en tant que plate-forme internationale», a-t-il poursuivi.

Arrivé le 15 mars dans le royaume chérifien sur invitation du Roi Mohamed VI, Ali Bongo a présidé le lendemain à Tanger avec son hôte, une cérémonie de signature de cinq accords de coopération dans les domaines de la formation professionnelle, de l’énergie, des mines, de l’environnement et du tourisme. Ali Bongo devait regagner Libreville le 17 mars dernier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES