spot_imgspot_img

Gabon : Facture salée pour la SEEG à Oyem

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a indiqué le 19 mars que les dégâts causés par l’orage qui s’est abattu dans la nuit du 15 au 16 mars à Oyem, au Nord, s’élèvent à près de 150 millions de francs CFA.

Le bilan est lourd pour la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) après le violent orage qui s’est abattu dans la ville d’Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem au Nord, dans la nuit du 15 au 16 mars. 3 jours après la tempête, la société a publié une ardoise salée d’environ 150 millions de francs CFA pour rétablir les câbles endommagés et réhabiliter le réseau de fourniture d’électricité.

«Nous sommes incapables de remettre en l’état la ligne, ici sur place nous ne pouvons rien faire, notre prestataire basé ici a déjà commencé à préparer la réfection de ce qui a été endommagé, nous attendons tout de Libreville, donc entre l’achat du matériel, le transport et la main d’œuvre, ça va coûter entre 120 à 150 millions de FCFA», avance le contremaître distribution électricité, Gabriel Kum-Ntsundu.

«Nous avons paré au plus pressé et avons travaillé avec beaucoup de doigté pour avoir réalimenté dans la nuit les zones les plus importantes notamment l’hôpital et une partie du centre ville, nous avons eu d’importants dégâts sur la ligne principale et avons pu rétablir l’eau après avoir essayé pendant une heure sans succès. Nous sommes revenus et avons découvert des tôles sur la ligne, nous avons pu remettre en service la station de traitement d’eau», a-t-il poursuivi.

Il reste des cas ponctuels et des cas particuliers, mais en général toute la ville a été réhabilitée, même de manière provisoire, a conclu le technicien.

Les premiers bilans de cet orage ont fait état de 174 habitations ravagées, faisant plusieurs familles sont sans-abris dans les quartiers d’Akouakam, Angone, Adjougou, ou encore le centre-ville. Les camps de la Brigade de gendarmerie et de la police ont également été touchés, ainsi que l’école catholique Saint-Eloi, qui a annoncé l’arrêt momentané des cours jusqu’au 22 mars prochain, contraignant les élèves à suivre les cours dans des églises.

Des mesures d’urgence du gouvernement sont attendues ce week-end après les annonces faites par le ministre de l’Intérieur venu évaluer les dégâts le 17 mars dernier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES