spot_imgspot_img

France: Second tour des régionales : la participation en hausse à la mi-journée

Les Français devaient désigner leurs conseillers régionaux dimanche au second tour d’un scrutin où la participation en métropole (18,57%) s’affichait à la mi-journée en hausse par rapport aussi bien au second tour de 2004 (+2 points) qu’au premier tour dimanche dernier (+2,5 points).

Le taux de participation au second tour des régionales de 2004 s’élevait vers 12H00 en métropole à 16,55%, a rappelé le ministère de l’Intérieur. Il y a six ans, la participation avait baissé, à la mi-journée, entre les deux tours mais avait fini en nette hausse quelques heures plus tard.

La semaine dernière, à l’issue du premier tour, l’abstention a enregistré un record pour ce type de scrutin (53,6%).

Ce dimanche, la participation était en hausse à la mi-journée dans toutes les régions par rapport à 2004 et au premier tour, certains départements enregistrant une nette augmentation par rapport aux dernières régionales, comme les Pyrénées-Atlantiques (21,7% contre 13,5%).

Dans les deux régions à fort suspense (Corse et Alsace, seules gérées par la droite), la tendance à la hausse est également sensible (+5,1 points par rapport à 2004 dans l’île de Beauté).

La palme du département le plus civique revenait à la mi-journée à la Haute-Corse (30,25%, soit près de 11 points de plus qu’en 2004), celui ayant le moins voté semblant être la Seine-Saint-Denis (11,76%, en légère hausse toutefois par rapport à 2004).

L’enjeu est de choisir pour quatre ans les nouvelles assemblées dans 25 régions de France. La Guadeloupe a déjà élu son conseil régional, à majorité de gauche, au premier tour. Il reste donc 1.839 conseillers régionaux à choisir.

Arrivée en tête au premier tour, la gauche va tenter de confirmer son succès et de remporter les 22 régions de métropole.
Le second tour voit s’affronter deux listes dans sept régions, trois listes dans 17 régions et même quatre en Corse.

Le PS et ses alliés comme l’UMP et les siens sont en concurrence dans toutes les régions. En outre, le Front national est présent dans 12 régions, le MoDem dans la seule Aquitaine, le Front de gauche/NPA en Limousin. Europe Ecologie fait alliance partout avec le PS, sauf en Bretagne.
Dans la grande majorité des communes, les bureaux fermeront à 18H00. Dans les grandes villes, ils resteront ouverts jusqu’à 19H00 (Rennes, Caen, Dijon…) ou 20H00 (Paris, Marseille, Toulouse, Lyon, Strasbourg, Nantes…).

Dans la région Ile-de-France, l’ensemble des bureaux de vote fermeront à 20H00.

Aucun résultat ne peut être diffusé avant cette heure. On devrait connaître avant 20H00 les estimations des instituts de sondages sur l’abstention.
A la mi-journée, les principaux leaders politiques avaient déjà voté, Nicolas Sarkozy accompagné de son épouse Carla dans un lycée parisien, le Premier ministre François Fillon à Solesmes (Sarthe), où il est conseiller municipal depuis 2001, Martine Aubry (PS) dans le vieux Lille.

En votant à Pau, François Bayrou (MoDem) a « trouvé très étonnant qu’hier soir, il y ait eu une communication de l’Elysée pour dire que, quel que soit le résultat du scrutin, il n’y aurait pas de changement significatif ».

Une allusion aux propos à La Croix du secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, annonçant que le remaniement auquel procédera le chef de l’Etat dans tout les prochains jours serait « modeste » et « technique » quelle que soit l’issue des élections.

Huit membres du gouvernement Fillon briguent une présidence de région et 11 figurent sur une liste. Une autre, la ministre de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, a été battue dès le premier tour en Guadeloupe.

Tous les articles de la rubrique

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES