spot_imgspot_img

Des journalistes gabonais renforcent leurs capacités en matière de bourse

Des journalistes gabonais ont passé samedi et lundi derniers une deuxième séance de formation, en vue du renforcement de leurs capacités en matière de marché financier, organisée à Libreville par la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF).

Cette formation qui a regroupé près d’une quinzaine de journalistes provenant de plusieurs médias de Libreville, était articulée autour des notions basiques sur l’information financière.

Pendant ces jours de formation, les journalistes ont, à travers un échange fructueux avec les experts de la COSUMAF, enrichit leurs connaissances dans le domaine assez pointu de la finance qu’est la bourse.

Ainsi, cette séance de formation leur a permis de se familiariser avec le jargon usuel du marché financier.

‘’C’est une bonne chose que la COSUMAF ait organisé ce séminaire à l’attention des journalistes. Cela nous a permis de renforcer nos connaissances en matière d’information boursière. Sans fausse modestie, je peux dire que nous sommes dans ce domaine au Gabon les pionniers’’, a lancé Yves Laurent Goma, journaliste, à la fin de la session de formation.

Pour sa part, le président de la COSUMAF, Alexandre Gandou s’est félicité de l’exécution du 2ème module de formation destiné aux journalistes gabonais.

‘’Nous venons d’exécuter deux modules, ça a été très long la préparation, parce qu’il faut respecter les règles du marché, traité tous les journalistes des pays de la CEMAC sur le même pied d’égalité’’, a affirmé M. Gandou, ajoutant que cela fait 150 journalistes formés à raison de 30 journalistes par pays en moyenne.

Toutefois, le deuxième module à Libreville, n’a pas enregistré la présence de tous les journalistes qui avaient subi la première formation.

Ce sont, au total, moins d’une dizaine de professionnels du secteur de la communication ayant participé et surtout satisfait aux tests lors du premier round, qui ont effectivement participé à ce deuxième module.

Le président de la COSUMAF a cependant laissé participer à ce même module d’autres journalistes qui se sont intéressés, en indiquant toutefois, que s’ils souhaitaient être dans la compétition, il leur faudrait au préalable subir la formation du module un.

Après le Congo, le Cameroun, la Centrafrique et le Gabon, il reste désormais aux journalistes du Tchad et la Guinée Equatoriale de suivre le deuxième module de formation. Une session y relative est prévue dans ces deux pays courant avril prochain.

Pour ce qui est du 3ème et dernier module, la date à la quelle il va se dérouler n’est pas encore, mais selon le président de la COSUMAF, celui-ci devrait avoir lieu dans les meilleurs délais.

Les journalistes qui auront satisfait à leurs trois modules iront en occident dans des grandes agences de communication spécialisées dans le traitement de l’information boursière, a révélé M. Gandou.

Cette deuxième session de formation des journalistes a été faite dans la prolongement de la semaine du marché financier de l’Afrique centrale (SEMFAC) qui s’est achevée vendredi dernier.

La COSUMAF est l’organe régulateur du marché financier de l’Afrique centrale animé par la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) dont le siège se trouve également à Libreville.

Le marché financier, est le dernier instrument mis en place par les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), en vue de financer les économies de ces pays.

La CEMAC compte six pays que sont : le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES