spot_imgspot_img

La formation des journalistes boucle les activités de la Semaine du Marché Financier de l’Afrique Centrale (SEMFAC) à Libreville

Débuté le 17 mars dernier, la ‘‘Semaine du Marché Financier de l’Afrique Centrale (SEMFAC), s’est achevée à Libreville, ce lundi, avec la fin du deuxième module de la formation consacrée aux journalistes sur les marchés financiers, a constaté GABONEWS.

Comme au premier module, le second a été une réussite totale (100% de réussite). De 10 à 17,5 sur 20, aucune sous-moyenne n’a été enregistrée sur la dizaine de journalistes invitée à tester leurs connaissances économiques et financières à la culture de bourse lors de cette semaine consacrant par ailleurs la ‘‘Journées du Marché Financier de l’Afrique Centrale (JMFAC).

Au terme de cette semaine, le Président de la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF), Alexandre Gandou, a estimé que les objectifs ont été atteints, d’où sa satisfaction.

« Durant cette semaine, nous avons travaillé, nous sommes allés vers les hommes des entreprises, nous étions à la BVMAC (Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale), et avec les étudiants de l’Institut Economique des Finances (IEF) et là, nous venons de terminer la formation avec les journalistes (…), globalement nous sommes satisfait d’avoir conduit cette activité de promotion du marché financier à Libreville », a déclaré, Alexandre Gandou.

En s’attardant sur la formation des journalistes, il a admis qu’il est souvent difficile de retourner sur le banc de l’école et que par conséquent tout le mérite revient aux communicateurs ayant réussi à cette formation.

Le second module de formation organisé à l’intention des journalistes Gabonais et Congolais, a tourné autour de la « Communication financière », l’ « évaluation boursière », la « réglementation du marché », et la « modernisation du mode de financement de l’état ».

Créée le 8 décembre 2001 par Acte Additionnel de la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) est l’organe de régulation, de tutelle et de contrôle du Marché Financier Régional. Elle est investie, à ce titre, de trois missions essentielles axées sur la « protection de l’épargne », l’« information financière » et le « bon fonctionnement du marché ».

Placé sous sa surveillance, la bourse sous-régionale, la BVMAC, créée le 27 juin 2003 à Libreville (Gabon), a pour mission de développer l’investissement dans les pays de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC).

Elle est dotée d’un marché primaire et d’un marché secondaire qui fonctionnent de manière automatisée, comprenant un siège central relié à des intermédiaires financiers disséminés dans l’espace CEMAC.

L’Etat gabonais via l’emprunt obligataire émis et la Société financière internationale, filiale de la Banque mondiale ont respectivement bénéficié de 80 et 20 milliards de FCFA. Pétro-Gabon, une autre entreprise gabonaise serait également prête d’obtenir 7 milliards de FCFA sur la place boursière.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES