spot_imgspot_img

Gabon : Azur lance son système de recharge électronique

L’opérateur de téléphonie mobile Azur a annoncé ce 24 mars à Libreville le lancement du service «Azur Facile» qui permet de recharger du crédit de communication par voie électronique en quelques secondes.

Les clients du réseau Azur pourront désormais recharger leur crédit de consommation en quelques secondes par voie électronique à partir de 100 FCFA. Le nouvel opérateur de téléphonie mobile au Gabon a organisé une conférence de presse ce 24 mars à Libreville pour lancer son nouveau produit.

Le directeur général d’Usan Gabon, Bruno Valat, a présenté les avantages du nouveau service «Azur Facile», qui permet aux clients de recharger leur crédit de façon électronique auprès des réseaux de vendeurs fixes et ambulants.

Azur devient le second opérateur du pays à proposer ce service, après Zain, le leader du marché. Mais le «benjamin» des réseaux nationaux mise une nouvelle fois sur ses tarifs attractifs pour faire la différence.

«Nous proposons la recharge électronique à partir de 100 FCFA parce qu’aujourd’hui, Azur est la seule offre qui permet de passer plusieurs appels avec 100 FCFA de crédit», a lancé Bruno Valat. La tarification à la seconde proposée par Azur demeure en effet actuellement la plus attractive du marché.

«Ce n’est pas à trois heures du matin qu’on a besoin d’appeler !», a-t-il ajouté ironiquement, en référence aux offres promotionnels des concurrents pour les appels passés la nuit. Mais «Azur Facile» s’adresse bien à toutes les franges de la population, puisqu’il permet de recharger sans gratter de 100 FCFA à 100 000 FCFA.

Bruno Valat a également mis en exergue les débouchés professionnels pour les jeunes notamment, pour qui la vente de crédit peut constituer un revenu annexe intéressant.

Lancé en décembre dernier, le réseau Azur n’est encore présent qu’à Libreville, Port-Gentil et Franceville. «Avant fin mars, nous auront également couvert Mouila, Moanda et Lastourville», a annoncé le directeur d’Usan Gabon.

Concernant l’extension du réseau sur l’étendue du territoire national, Bruno Valat a par ailleurs souligné sa volonté de procéder par location des infrastructures installées par les autres opérateurs afin de limiter l’impact environnemental du développement de la téléphonie mobile dans le pays. «J’ai vu trois antennes relais alignées juste à l’entrée d’un parc naturel, et je n’ai certainement pas envie d’en ajouter un quatrième !», a-t-il lancé pour illustrer son propos.

Le nouveau service pourrait permettre à Azur de grignoter des parts de marché, tout juste trois mois après son arrivée dans le paysage des télécommunications gabonais où il séduit par ses prix attractifs. Toutefois, la récente décision du régulateur de soutenir une harmonisation à la baisse des tarifs de communication des opérateurs mobiles pourrait mettre à mal la principale arme de l’opérateur pour conquérir des parts sur le marché gabonais.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES