spot_imgspot_img

Indépendance du Gabon : Les préparatifs vont s’accélérer à travers des opérations pérennes

La résolution d’accélérer les opérations pérennes dans les préparatifs du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon a été prise mardi à l’issue d’une importante réunion entre le premier ministre Paul Biyoghé Mba et les membres du Comité préparatoire du cinquantenaire de l’Indépendance du Gabon.

Le gouvernement annonçant son engagement franc à soutenir tous les acteurs impliqués dans ce rendez-vous historique afin d’avancer à travers des opérations pérennes, conformément aux instructions du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Le Directeur général de la Société de Valorisation des ordures ménagères du Gabon (SOVOG), Laurent D. Traoré Mantion, se prêtant aux questions de la presse, a réitéré sa disponibilité à répondre aux attentes de l’Etat et du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, suite à la déclaration faite dernièrement à Port-Gentil au cours d’un conseil des ministre à savoir que les sociétés qui interviennent dans le transport des déchets puissent apporter leur plan d’industrialisation de traitement des collectes de déchets.
En plus de cela il fallait commencer à réfléchir sur la propreté de Libreville et des villes de l’intérieur dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon. C’est pourquoi, le Premier ministre a fait appel aux différents ministères concernés et le maire de Libreville, ainsi que la société SOVOG pour mettre en place un plan permettant de trouver une solution définitive au problème de l’insalubrité de Libreville grâce à un travail de façon curative et permanente.
Aussi la Sovog doit-elle mettre ‘’rapidement’’ en place le schéma directeur de collecte des déchets tel qu’il a été conçu dans sa convention et le compléter par le centre de traitement des ordures qui a été également annoncé dans ladite convention. La préoccupation de la Sovog a été que l’Etat règle les problèmes d’accès au site et de la mise à disposition du terrain où seront déversées et traitées les ordures. Le traitement des déchets permettra de produire de l’engrais, de l’énergie électrique.
Le Premier ministre a donné des directives aux ministères concernés afin que ses sites soient disponibles et opérationnels, compte tenu du fait que la décharge de Mindoubé est ‘’totalement saturée’’. M. Mantion a rassuré que la Sovog n’est pas dépassée par les événements mais que Sovog est confronté au problème de discipline des Librevillois qui ne respectent pas les heures de dépôts des ordures.
Dans ce contexte, le Premier ministre a insisté auprès du maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane que désormais une campagne de sensibilisation puisse avoir lieu dès la semaine prochaine afin que l’ensemble de la population puisse être sensibilisé à ne pas verser les ordures à n’importe quelle heure et que Sovog puisse faire correctement son travail, évitant de faire le transfert de pollution. Autrement dit lorsque les déchets sont ramassés, on doit pouvoir les valoriser.
Le maire de Libreville est revenu sur les importantes mesures prises en conseil des ministre à Port-Gentil, surtout celles relevant de la propreté des villes gabonaises, lesquelles ont conduit le Premier ministre Paul Biyoghé Mba à interpeller certaines sociétés pour leur demander de prendre à bras-le-corps ce problème et d’y apporter, dans des délais raisonnables, des solutions appropriées.
Pour participer à cet effort de salubrité auquel la mairie de Libreville est associée, Jean François Ntoutoume Emane a dit compter sur les ministres de l’Environnement (…) et des Travaux publics (…), ainsi que sur ses collaborateurs les plus directement concernés, notamment le Directeur général de l’environnement, Bonaventure Nzigou Manfoumbi et son conseiller, M. Kounga, précédemment directeur général des services techniques et des moyens.
Dans la perspective très proche de la commémoration du cinquantenaire, le Premier ministre Paul Biyoghé Mba a demandé au maire de Libreville et à sa délégation de redoubler d’effort pour nettoyer la ville, la rendre propre et procéder à la pré collecte parce que les camions de Sovog ne peuvent pas aller dans les quartiers enclavés.
‘’Il va falloir que la mairie s’appuie sur les associations de jeunes pour cette pré collecte qui consiste à amener les déchets vers les bacs à ordures. Mais un autre problème se pose, celui de la discipline des populations, c’est-à-dire de l’éducation civique, compte tenu du fait que les populations ne respectent pas les heures de dépôts de leurs ordures’’, a soutenu M. Ntoutoume Emane, invitant les Librevillois à nettoyer aussi le long de leurs clôtures où, parfois, le regard bute sur des herbes plus hautes que la toiture. Sachant qu’assurer la propreté est une question d’hygiène, le maire a souhaité l’implication de tous et a pris l’engagement de diligenter des émissions de sensibilisation à la radio et la télévision.
M. Biyoghé Mba, en sa qualité de président du Comité d’organisation du cinquantenaire, a dit avoir convoqué cette réunion pour traiter de deux aspects : le problème du ramassage des ordures et l’insalubrité.
‘’Il faut alors prendre le taureau par les cornes et s’organiser pour ramasser les ordures depuis les quartiers les plus difficilement accessibles à ceux qui le sont. Il faut donc tout faire pour que les caniveaux soient curés, que les ordures soient ramassées correctement. Qu’il n’y ait plus d’immondices à tous les coins de rues, que les Gabonais vivent dans une ville agréable où l’air n’est pas dicible comme c’est le cas en ce moment’’, a recommandé le Premier ministre, ajoutant qu’il faut donc ‘’très rapidement s’organiser pour que la situation s’améliore et que les Gabonais le sentent, le vivent et le partagent’’.
Le second aspect de la rencontre de mardi soir reposait sur l’après collecte des ordures jusqu’à la décharge publique. Pour le chef du gouvernement il s’agit là en réalité d’un transfert de pollution : on prend la pollution des quartiers où les ordures sont produites, on les laisse à Mindoubé et ça produit la pollution au niveau extérieur comme intérieur ; cela met en danger la nappe phréatique et les cours d’eau qui se trouvent au bord de Mindoubé et même de la Lowé.
Donc il faut traiter ces ordures et pour les traiter la société SOVOG qui a une convention depuis 2002 avec l’Etat a un projet qui est toujours d’actualité, celui d’industrialisation qui verra la construction d’une usine de 15 milliards de FCFA. Mais à ce niveau l’Etat devait d’abord identifier les préalables : voie d’accès, attribution de terrain, déguerpissement et relogement des populations qui habitent la zone réservée à SOVOG. ‘’Ce sont des problèmes qui vont être traités dès cette semaine’’, a-t-il rassuré, poursuivant que ‘’nous allons prendre des mesures nécessaires pour que d’une part un décret d’utilité publique soit pris très rapidement, conférant officiellement cette zone-là à SOVOG. Et nous allons prendre des dispositions dans le cadre du budget 2010 avec le ministère de l’Habitat pour que les populations qui logent autour de cette zone soient dans les conditions les plus humaines et les plus citoyennes possibles, déplacées et relogées avec les commodités nécessaires (…)’’.
Toutefois toutes ces situations partent des causes. Mais les gens ne respectent pas la règlementation afférente à la protection de l’environnement. ‘’Il y a la loi 16 qui dispose d’un certain nombre d’articles qui doivent être strictement observés. Maintenant nous allons l’appliquer et les contrevenants aux dispositions légales seront naturellement appelés par des voies légales à les respecter. Des dispositions seront prises pour qu’il y ait plus de possibilités matérielles de ramassage et de conservation des ordures, selon le programme proposé par Sovog et la mairie.
C’est pourquoi le Premier ministre a demandé au maire de Libreville de lancer instamment une campagne de sensibilisation, estimant que ce n’est pas normal que Libreville qui n’a que quelque 800 mille habitants soit une ville d’une insalubrité avérée, alors qu’il y a des villes de 17, 18, 19 ou 20 millions d’habitants qui sont propres (…).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES