spot_imgspot_img

Politique : L’aniversaire du PDG à Mulundu sous le signe de l’unité retrouvée

Les militants du parti démocratique gabonais (PDG) du département de Mulundu ont célébré, en différé, le week-end dernier, le 42ème anniversaire de cette formation politique créée le 12 mars 1968 par feu le président Omar Bongo Ondimba.

De Mana Mana à Tsaty, en passant par le district de Matsatsa, le scénario était identique, notamment les allocutions d’usage des secrétaires fédéraux, la lecture des résolutions par le conseiller du président Michel Mbomo Upianguh, la présentation de nouveaux membres du bureau politique et du conseil national élus lors du 10ème congrès extraordinaire tenu du 13 au 14 mars 2010 à la Cité de la démocratie et une marche.
Les membres du bureau politique Paul Bunduku-Latha, Régis Immongault, Patrice Tonda et Fernando Mawobo Lendoye ont décidé de fêter l’événement à l’unisson sur toutes les fédérations PDG du canton Poungui et du district de Matsatsa.
Dans ses différentes déclarations, le ministre Bunduku-Latha qui a édifié les militants sur les raisons de sa réintégration au PDG le 6 mars dernier, a appelé tous les militants à la discipline et à l’unité pour que les projets de développement de la province aboutissent. A ce propos, il s’engage à “barrer la route à tous ceux qui voudront faire du département de Mulundu un champ d’expérimentation de leurs petits projets tendant à déstabiliser le Gabon par la terreur ou par des menaces terroristes’’. Pour le ministre Bunduku-Latha, l’ouverture du parti prônée par la président Ali Bongo Ondimba devrait permettre de redynamiser la première force politique du pays.
Il a salué le retour dans leur rang de M. Etienne Guy Mouvagha Tchioba. Ce retour, estime-t-il, est une bonne chose puisque les efforts seront désormais unis et tous les fils de Mulundu devront dès à présent regarder dans la même direction. En ce qui concerne la politique de l’émergence, le membre du bureau politique Bunduku-Latha a souligné que celle-ci “est un pari pour l’avenir du Gabon dans le domaine des infrastructures’’, citant entre autres la route Lastourville-La Léyou dont les travaux sont actuellement exécutés par une entreprise chinoise. ’’ L’émergence est aussi un état d’esprit dans notre manière de faire, de gérer nos villages’’, a-t-il ajouté, invitant ses camarades à changer de mentalité en prônant les valeurs de l’harmonie et de respect des uns vis-à-vis des autres.
Pour sa part, le ministre Régis Immongault, le dernier congrès a été plus marqué par le retour de la parole à la base. Selon lui, les membres du gouvernement n’ont pas “le monopole de la vérité et de la justesse au niveau des actions’’. ’’ Notre rôle est de tout faire pour qu’à travers le programme du Chef de l’Etat, Mulundu puisse avancer’’, a-t-il ajouté. M. Immongault pense que l’unité des fils de Mulundu ne doit pas être ’’ une union des contraires qui s’observent et qui s’envoient des sagaies dans la nuit’’.

’’Nous sommes contents de revoir dans nos rangs encore les camarades Bunduku-Latha, Etienne Guy Mouvagha Tchioba avec qui nous pouvons bâtir une politique qui viserait à amener le progrès social au niveau du département de Mulundu’’, s’est réjoui le membre du bureau politique. Des fiches d’adhésions ont été remises aux secrétaires fédéraux. Des élections législatives partielles sont prévues dans le premier siège du département de Mulundu après l’exclusion du PDG de Mme Paulette Missambo qui a rallié l’opposition.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES