spot_imgspot_img

Le Gabon rappelle à l’Iran que le nucléaire doit servir à des « fins civiles »

Ali Bongo, le président du Gabon, membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU dont il a assuré en mars la présidence tournante, a déclaré vendredi à Libreville au chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki que le nucléaire devait servir à des fins civiles.
« Le chef de la diplomatie iranienne a dit être venu solliciter la compréhension du Gabon dans le différend du nucléaire qui l’oppose aux autres nations membres de l’ONU. La réponse du président de la République est invariable: +Oui pour le nucléaire mais à des fins civiles énergétiques+ », a affirmé le secrétaire général adjoint et porte-parole de la présidence Guy Bertrand Mapangou, lors de son point de presse hebdomadaire.
Celui-ci a rappelé que le président Bongo avait donné la même réponse au président du présidium de l’Assemblée populaire suprême de Corée du Nord Kim Yong Nam lors de sa visite mardi: « Sa position est claire, a dit le président Ali Bongo à ses interlocuteurs nord-coréens: +Oui pour le nucléaire mais à des fins civiles et pacifiques+ ».
La présidence gabonaise n’avait pas évoqué le dossier nucléaire devant la presse lors de la visite de M. Kim Young Nam.
Par ailleurs, lors des échanges avec M. Mottaki, dont la visite n’avait pas été annoncée, il a été notamment question de la proposition iranienne « de soutenir le Gabon (…) en lui apportant des financements dans les secteurs industriel, des mines, du développement de ses infrastructures, du développement en matière de logement, de la forêt et de la pêche », selon un communiqué de la présidence.
L’AFP n’a pu entrer en contact avec des membres de la délégation iranienne.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES