spot_imgspot_img

Gabon : Ndongou «fin prêt» pour les élections partielles du 6 juin

Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a assuré le 5 avril que son département est prêt pour l’organisation des élections législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochain. Le ministre a également évoqué la légalisation de l’Union nationale (UN, opposition) de Zacharie Myboto ou encore la situation du siège laissé vacant par Ali Bongo dans le Haut-Ogooué.
Les législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochains seront bel et bien organisées à la date fixée par la Commission nationale autonome et permanente (CENAP), a assuré le 5 avril le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, lors d’un entretien accordé au journal Gabon Matin.

«S’agissant de la présente élection qui concerne sept sièges, dont cinq de député et deux de sénateur, les listes électorales des cinq circonscriptions des députés seront remises à la CENAP dans les délais impartis. Il en de même de celle des sénateurs des sièges concernés. C’est donc vous dire que mon département est fin prêt pour l’organisation des futures élections législatives et sénatoriales partielles», a assuré Jean François Ndongou.

«Pour cette année, comme le prévoit la loi, le ministère de l’Intérieur fixera par arrêté la période de révision de la liste électorale», a-t-il poursuivi.

Concernant le siège du département de Djouori Agnili, à Bongoville, du président Ali Bongo, qui n’a pas été remis en jeu pour les prochaines partielles, Jean François Ndongou explique que «lorsqu’il était au gouvernement, c’est son suppléant qui siégeait au Palais Léon Mba. Il se trouve aujourd’hui encore que c’est ce suppléant devenu titulaire par le jeu des dispositions de l’article 8 qui continue de siéger jusqu’à la fin de la mandature».

Monsieur Ndongou s’est par ailleurs exprimé sur la légalisation de l’Union nationale (UN, opposition) de Zacharie Myboto, assurant que «la procédure suit son cours» et que «l’action du ministère de l’Intérieur s’appuyant sur le respect des dispositions légales, si celles-ci sont remplies par l’UN comme tout semble l’indiquer, le récépissé définitif conférant la capacité juridique à ce mouvement politique lui sera très certainement délivré».

Selon le calendrier établi par la CENAP, le dépôt des déclarations de candidatures auprès des commissions électorales locales se fera du 19 au 28 avril. La campagne électorale débutera le 23 mai à minuit et s’achèvera le 5 juin à minuit. Le scrutin proprement dit se tiendra le 6 juin.

Exprimez-vous!

  1. SOS.SOS.
    DETOURRNEMENT DES BOURSES DES ETUDIANTS GABONAIS DE CUBA
    CUBA , avril 2010
    Detourrnement des bourses des etudiants gabonais de cuba .
    A l heure actuelle ou les autorites gabonaises parlent de GABON emergent les realitees sont tout autres sur le terrain. En effet depuis deja plus de 7 ans les etudiants gabonais de CUBA sont confrontes aux memes problemes le GABON n ayant pas de representation diplomatique dans ce pays le payement des bourses se fait par virrement bancaire. Pour la petite histoire il faut reconnaitre que depuis 7 annees succecives
    le taux de reusite des etudiants gabonais a CUBA avoisine les 99% comment expilquer que les etats des bourses de tout les 28 etudiants se font aux meme moment et que seul 10 sur 28 recoivent leurs bourses c est le cas du dernier payement de decembre 2009 , le probleme se trouverait entre les bourses et stages , les finances et le tresor ou certains individus virent ces bourses dans leurs comptes personels et cela date de plus de 7 ans la bourse etant un
    droit les
    etudiants exigent que la lumiere soit
    faite. Imaginez vous que certains etudiants et pourtant en situation reguliere n ont
    pas percus plus de 2 trimestre de l an denier alorque nous sommes deja en 2010.« nous voulons que l on nous disent qui est notre payeur car nous savons que ce dernier est a l origine de nos problemes , prive un etudiant de sa bourse c est
    un crime sachant que seul la bourse nous permet
    de subvenir a nos besoin , la direction des afffaires americaines du ministere des affaires etrangeres du GABON ne fait plus signe de vie alors que nous savons que beneficiant tous d une bourse de cooperation l ambassadeur devrait etre notre intermediaire il est pourtant venu plusieurs fois a CUBA mais il n a jamais voulu reencontré les etudiants . cette fois nous interpelons les autorites gabonaises

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES