spot_imgspot_img

Gabon : Haro sur les nouvelles taxes municipales

Le collectif des acteurs et usagers du transport terrestre ont exprimé leur mécontentement face aux nouvelles dispositions en vigueur sur les taxes municipales publiées le 31 juillet par la mairie Libreville.

Les transporteurs terrestres sont en colère et ils l’ont fait savoir à l’occasion d’un point presse tenu récemment à Libreville. Ils boudent la mise en place des taxes sur le transport de passagers et des marchandises, les transports urbains de personnes et des marchandises et sur les visites techniques.

«Nous ne concevons pas qu’au moment où le secteur des transports enregistre une inflation qui continue de grever le panier de la ménagère au Gabon à travers l’incidence des hausses de tarifs sur les prix à la consommation, qu’un matin, le maire de Libreville se lève et décide d’imposer des taxes supplémentaires à celles qui existent déjà et qui ont pour conséquences d’alourdir les charges des transporteurs», a déploré le collectif.

«Nous tenons à faire savoir aux Gabonais que la multitude de ces taxes aura pour conséquences l’augmentation du coût des trajets et des services dans le secteur des transports. Les transporteurs, les usagers et les consommateurs, ne sont pas les vaches laitières d’une administration municipale qui consacre 80% de son budget à la masse salariale et sacrifie le bien être des administrés», a conclu le collectif des acteurs et usagers du transport terrestre.

Selon le communiqué publié le 31 juillet par la mairie de Libreville, la taxe sur les transports urbains de personnes et de marchandises par exemple varie de 80 000 à 120 000 FCFA/mois selon le type et le nombre de places du taxi.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES