spot_imgspot_img

Le président du conseil national de l’ADERE inhumé sur ses terres de Mayumba

Le président du conseil national de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), Noël-Gaston Mboumbou Ngoma a été inhumé samedi dernier à Mayumba, sa ville natale en présence de nombreux militants de la première heure, notamment l’actuel Président de ce parti membre de la majorité républicaine pour l’émergence Didjob Divungi Di Dinge, rapporte lundi l’AGP.

C’est dans l’enceinte familiale au quartier aéroport que l’inhumation a eu lieu. Emotion et chagrin étaient visibles sur les visages des membres de la famille et des militants avec qui le défunt a partagé plusieurs années durant sa vie politique, parfois au détriment de celle de sa famille biologique.

Lisant l’oraison funèbre, M. Divungi Di Dinge a reconnu les qualités irremplaçables du défunt qui avait toujours su apporter réconfort à ses proches. « Vous avez tirez votre révérence et nous commençons déjà à mesurer le poids de votre absence, vous, l’homme du compromis dynamique, vos conseils et vos directions nous manquent déjà », a-t-il dit.

Reconnaissant l’intelligence de Mboumbou-Ngoma et son sens des relations humaines, le président de l’ADERE a rappelé sa large contribution dans la vie de ce parti dont les fondements sont basés sur une société plus juste et démocratique. « Le parti retiendra que vous avez été son premier président », a-t-il ajouté.

A la tête de l’ADERE, Mboumbou-Ngoma a hissé ce parti au rang des grandes formations politiques du Gabon sans jamais trahir son engagement qui est resté le même jusqu’à son départ. Cette fidélité constituera un repère pour les militants du parti a témoigné le président de l’ADERE d’une voix étouffée.

Homme discret, Mboumbou Ngoma s’en va avec humilité comme il a vécu durant toute son existence. Dans les milieux politiques et universitaires, l’Homme était connu pour son caractère. A côté de ça il était également affable et humble, ne connaissant ni haine, ni la rancune même lorsqu’on lui avait fait une injustice a reconnu, le président de l’ADERE.

« Vous étiez le modèle même de la sagesse, de la pondération, de la patience. Vous n’avez jamais eu un mot plus haut qu’un autre, vous respectiez le vieux, l’adulte, mais aussi le petit. Votre sens de l’écoute était inégalable, vous pouviez rester des heures à écouter parler, même le plus petit d’entre nous sans dire mot, non pas par mépris, plutôt par considération de l’autre », a ajouté M. Divungi Di Dinge.

L’ex président de l’ADERE qui s’en va, a commencé son combat politique de manière visible en 1990 lors de la conférence national avec un discours resté marqué dans les esprits des participants. En effet, Mboumbou Ngoma, répondant à la proposition faite de se rassemblée dans une seule structure avait posé la question suivante : « Dans cette école de la démocratie où on veut nous inscrire, qui sera le maître en démocratie et qui sera l’élève ? »

La suite a donné naissance à la mise en place d’une démocratie multipartiste et M.Mboumbou Ngoma s’est engagé au nom de son premier parti dénommé l’Union pour la démocratie et le développement puis en 1993, il crée l’ADERE avec les amis qu’il vient de laisser.
Ce sont les yeux plein de larmes que les militants de l’ADERE ont dit à Dieu à celui qu’il considère comme le maître à penser de ce parti.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES