spot_imgspot_img

L’investissement étranger au centre des échanges à la primature

Au cours de deux audiences successives à la primature, lundi, la question de l’investissement étranger en terre gabonaise a été abordée avec le premier ministre, Paul Biyoghé Mba, et les délégations du fonds d’investissement américain Emerging Capital Partners (ECP), et de la Suisse Invest, a constaté GABONEWS.

ACCOMPAGNER LE GOUVERNEMENT GABONAIS

« Nous sommes venus rencontrer le premier ministre gabonais pour lui dire que nous, le fonds d’investissement américain Emerging Capital Partners, étions disposés à continuer à investir dans ce pays », a déclaré à la presse, le Directeur général, zone Afrique centrale du groupe ECP, Ferdinand Ngon Kemoum, à l’issue de son audience.
Aussi, M. Kemoum a indiqué que sa firme, « plus gros fonds d’origine américaine investissant en Afrique », avec des avoir de « 1,8 millions de dollars » déjà mobilisés sur le continent, est disposé à « accompagner le gouvernement gabonais dans sa politique d’émergence ». Pour ce faire, a-t-il poursuivi, « l’idée c’est d’identifier quelques secteurs porteurs dans lesquels nous pourrons, avec nos investisseurs, trouver des rendements comparables à ce que nous parvenons à avoir dans d’autres pays ».
Selon le directeur général zone Afrique centrale du groupe, d’ores et déjà implanté au Gabon, l’entretien avec le chef du gouvernement a été concluant, et devrait laisser place à des séances de travail avec les équipes techniques.

FEEDBACK DU GOUVERNEMENT

En deuxième heure, M. Biyoghé Mba s’est longuement entretenu avec la délégation de la Suisse Invest, conduite par son directeur général, El Hadj Omar Bach, accompagné notamment de l’archevêque de Libreville, Monseigneur Basile Mvé Engone.
SANY5752
« Je suis venu de Zurich, rencontrer le premier ministre pour m’entretenir du projet de feu Président Omar Bongo, qui m’était très cher. On a eu surtout à travailler sur la question de l’hôpital universitaire dont le Président m’avait chargé pour le financement et la réalisation », a déclaré M. Bach à l’issue de son audience.
Selon le responsable, au chapitre des projets abordés avec le premier ministre, figuraient la construction de l’hôpital universitaire El Hadj Omar Bongo Ondimba d’Owendo, d’une capacité de trois cents (300) lits, et d’un coût financier de 75 millions d’euros.
Et El Hadj Omar Bach d’indiquer: « de notre côté, le contrat financier a été signé, mais jusqu’à présent nous n’avons pas le feedback du gouvernement gabonais. On a devisé ce lundi avec le premier ministre pour voir éventuellement comment nous pourrions avoir notre contrat financier signé, ou trouver une autre possibilité de coopération avec le gouvernement gabonais ».
« Le second projet était celui de la construction de la Basilique dont le président –Omar Bongo Ondimba – nous avait également chargée », a poursuivit M. Bach.
Le responsable, venu « faire le point » et deviser de la finalisation du projet, a par ailleurs soutenu avoir déjà levé une partie du capital escompté.
« J’ai pu mobiliser le financement pour l’étude d’ingénierie qui est déjà finie. Nous avions choisi également le site de Santa-Clara, qui était déjà fini (…) ». Omar Bach d’indiquer enfin que la construction de la Basilique devrait être assorties de deux mille (2000) logements, d’un archevêché, d’un hôtel et d’un hôpital de quarante (40) lits, et cinquante (50) lits chacun ainsi que d’une école.
L’ensemble des coûts serait estimé à « 85 millions d’euros », et la finalisation du dossier ne dépendrait que « du gouvernement gabonais ».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES