spot_imgspot_img

Mouvement d’humeur d’une soixantaine d’enseignants en séminaire à Franceville

Environ 60 enseignants, du pré-primaire, du primaire et du secondaire, regroupés depuis deux semaines à Franceville, pour un séminaire de formation, ont observé un mouvement d’humeur, mercredi dernier, pour réclamer le paiement de leurs frais de mission, rapporte vendredi l’AGP.

Le mouvement a été déclenché après que les enseignants eurent constaté l’absence de leurs noms sur les listes des bénéficiaires des frais de mission affichées à l’inspection déléguée d’académie (IDA) du Haut-Ogooué.

« Nous avons été convoqués pour participer à un séminaire de formation. Et lors de son passage, le ministre de l’Education nationale a clairement dit que ceux qui viennent des départements devaient percevoir des frais de mission pour leur permettre de se déplacer facilement », a indiqué M. Bernard Milimono, professeur de Mathématiques au lycée Rose Massombo de Moanda.

« Sur les listes que l’IDA a fait afficher, près de la moitié des enseignants présents ne figurent pas. Ce sont plutôt des collègues qui sont en vacances qui s’y trouvent. Sur le coup, on se retrouve dans une situation difficile », a ajouté M. Milimono.

Après un bref sit-in au gouvernorat, les grévistes se sont déportés du côté de la préfecture de la Passa pour rencontrer le préfet, Euloge Edouard Egnongo, qui assure l’intérim du gouverneur Bertrand Moundounga. Sur les lieux, ils ont observé un bref sit-in qu’ils ont levé après quelques minutes seulement ayant été informés que le préfet était en mission.

Accusé par les enseignants grévistes d’avoir pris en compte des personnes n’ayant pas été retenues pour participer au séminaire, l’IDA, M. Gaston Kantoubou, a démenti les accusations portées contre lui. « Je veux qu’ils apportent la preuve des accusations qu’ils portent », a-t-il dit.

Selon l’IDA, il n’y a sur les listes aucun nom qui ne soit celui d’un enseignant. « C’est juste que parmi ces noms, il y a des enseignants qui sont partis en vacances quand bien même il leur a été dit de ne pas se déplacer sans permission de la hiérarchie en raison de ce séminaire. « , a-t-il expliqué.

Mais « Quand nos collègues s’énervent, ils refusent d’entendre raison », a déploré M. Kantoubou, demandant aux enseignants grévistes de se faire recenser et d’attendre la solution à leur problème.

M. Kantoubou a ajouté que ses services étaient en train de retirer des listes les noms de tous les enseignants absents afin de les remplacer par ceux qui prennent part au séminaire qui a enregistré la participation de 580 enseignants sur les 628 attendus.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES