spot_imgspot_img

Crise : Les agents de Pogab et Leroy-Gabon dénoncent des manipulations de Plysorol et se rangent derrière leur employeur chinois

Les travailleurs des entreprises gabonaises de bois Pogab et Leroy-Gabon ont organisé un mouvement de protestation pacifique, ce mercredi, à leur siège établi dans la commune d’Owendo pour, non seulement s’opposer à la liquidation de ces deux sociétés à travers Plysorol– France, mais également manifester leur soutien « indéfectible » à leur employeur chinois, a constaté GABONEWS.

« Non à la liquidation des sociétés Leroy-Gabon et Pogab, oui à la conservation de nos emplois au Gabon », « Les sociétés Leroy-Gabon et Pogab sont des sociétés indépendantes de droit gabonais, il n’est pas question de faire souffrir les travailleurs gabonais pour les turpitudes de Plysorol-Europe », « La politique de l’Emergence prône pour la création des sociétés de bois, la conservation et la création des emplois. Nous demandons au gouvernement de la République de soutenir les actions menées par notre employeur actuel et mettre tout en œuvre pour la conservation de nos emplois », pouvait-t-on lire sur un certain nombre de banderoles confectionnées à cet effet et colées devant le portail principal de l’entreprise Pogab.

Cette montée au créneau des employés de Pogab et Leroy-Gabon est consécutive à la crise qui sévit actuellement au sein de Plysorol, mère des deux entreprises précitées , ballotées entre les offres de ses deux repreneurs potentiels, La société Honest Timber, détenue par le chinois, Zhang Guohua, et le franco libanais John Bitar.

Les employés de ces deux entreprises gabonaises refusent de subir les répercussions de cette situation à l’origine de plusieurs grèves en France.

D’où le mouvement pacifique visant à interpeller les autorités gabonaises afin de prendre le problème à bras le corps de peur que ne disparaissent Leroy-Gabon-Pogab.

Cette crise avait entrainé la fermeture provisoire de Leroy-Gabon et Pogab. Les activités ont repris il y a tout juste deux mois. Les fermetures, selon la direction de Pogab , étaient liées aux dettes non payés de Plysorol Europe (spécialisée dans la vente et la production de planches et de contreplaqués). La dette avoisinerait les trois (3) milliards de Francs CFA courant entre 2008 et 2010.

Pour leur reprise, Pogab et Leroy – Gabon ont du trouvé d’autres partenaires pour vendre leurs produits.

La Direction générale de ces entreprises dirigée par François Jufeng Wu entend que la justice gabonaise de prononce afin de se fixer définitivement sur leurs activités au Gabon.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES