spot_imgspot_img

Le CCF dévoile les axes du festival « Dire en fête 2010 »

La deuxième édition du Festival des arts oratoires, « Dire en fête », que Libreville abritera du 4 au 9 octobre prochains, a été présentée, ce jeudi, aux média locaux par la nouvelle Direction générale du Centre Culturel Français (CCF) St Exupéry, avec en arrière-plan, la volonté de « dynamiser les échanges » entre les deux parties.

A la faveur de cette rencontre professionnelle – à laquelle participaient non seulement les communicateurs gabonais, mais également plusieurs artistes de la scène urbaine librevilloise- il s’est agi , pour Emmanuel Vaslin, nouvellement nommé à la tête de l’organisme français, de mettre en exergue les points forts de « Dire en fête, édition 2010 ».

UN FESTIVAL « PLUS COMPLET »

Selon lui, la deuxième édition de cet évènement sera marquée par la participation d’artistes internationaux œuvrant dans le domaine de l’art oratoire sous toutes ses coutures (Chant, Conte, Griot, Salm).

Eu égard à la précédente édition, la chargée à la communication du Centre, Céline Lequeux, a indiqué à GABONEWS que « Dire en fête 2010 » sera « plus complet ». « Tous les soirs, on a des cafés documentaires, donc des soirées qui se déroulent en deux temps. On a des évènements à 19 heures, et à 20 heures 30. Il se passera quelque chose tous les soirs », a-t-elle précisé.

Afin de diversifier les activités proposées au public, des ateliers de conte et de slam, supervisés par le Directeur artistique du « Spoken World », à Marseille (France) , le Donz, et le conteur burkinabé, Toumani Kouyaté, feront leur entrée, cette année, dans la programmation du festival.

« On a ouvert les ateliers aux jeunes qui sont dans les structures de slam des établissements de la place (…) .Cette fois- ci , on est allé chercher dans les établissements, ceux qui veulent venir puiser, ici, certaines connaissances en matière d’écriture et de performance scénique, pour aller les donner aux autres », a indiqué Larry, l’un des artistes participant à l’évènement.

Toutefois, pour sa part, le public s’est interrogé sur l’apport réel de cette deuxième édition de « Dire en fête ». « Le programme reste pratiquement le même, ce sera du slam, des conférences, et tout ce qu’on a pu citer là (…) Mais, dans l’ensemble ça va. On ne s’attend pas à quelque chose de véritablement nouveau », a indiqué Dorian, poète, en herbe.

« DYNAMISER LES ECHANGES » AVEC LA PRESSE

Pour Emmanuel Vaslin, en fonction depuis quinze(15) jours à la direction générale du CCF de Libreville, la rencontre était également une « occasion formidable de rencontrer la presse ». Aussi, a-t-il souhaité « dynamiser les échanges », avec les media locaux afin d’impulser « une relation intense ».

« Nous souhaitons une meilleure relation, et que l’on travaille tous ensemble », a confié la chargée en communication du Centre, tant en ce qui concerne « Dire en fête », que pour les évènements à venir au CCF. « Il faudrait qu’il y ait un rapport avec les journalistes qui se fasse parce qu’on se connait, on s’identifie, on sait qui est où, et pour que chacun enrichisse le travail de l’autre ».

A ce sujet, Brice Mérin, animateur à Ogooué FM commente : « Il faut que l’évènement touche les communicateurs. Si ça ne reste qu’au niveau des locaux du CCF, il n’y a que ceux qui y sont accrocs qui seront présents. Or, c’est nous les communicateurs qui pouvons amener l’évènement ailleurs ».

Aussi, au terme de la rencontre, les participants ont-ils estimé qu’au niveau de la communication, la nouvelle équipe du CCF affiche « une certaine volonté, un nouveau style ».

« On a comme l’impression que l’équipe aimerait toucher tous les média pour mieux vendre l’évènement. Les affiches ne sortiront plus, on l’espère, qu’au CCF mais toucheront aussi certaines artères de la capitale », a remarqué Dorian.

Du 4 au 9 octobre prochains, Libreville abritera la deuxième édition du festival « Dire en fête » dont le point d’orgue sera un grand concert slam de clôture.

Au mois d’octobre 2009, la première édition de « Dire en fête » avait été marquée par la présence du rappeur Français Sérigné Mbaye, alias Diziz la peste, par ailleurs directeur artistique de l’évènement qui avait donné lieu à une tournée sous-régionale de slam, slamophonie », du 16 au 7 avril 2010.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES