spot_imgspot_img

Gabon : La CNAMGS débarque dans le Public

Soucieuse d’étendre ses prestations à l’ensemble des populations du pays afin de porter son nombre d’assurés à 500 000 âmes, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) va immatriculer les agents de l’Etat en commençant par Libreville dès le 11 octobre prochain. Dans le communiqué publié ce 6 octobre, la caisse présente le chronogramme de l’opération et précise également les personnes touchées par l’immatriculation.

Comme elle l’avait promis, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) va étendre ses prestations au secteur public. Dans un communiqué publié ce 6 octobre, la caisse annonce l’immatriculation des agents de Libreville sur la période du 11 octobre au 31 décembre 2010.

Cette immatriculation concerne les fonctionnaires et contractuels de l’Etat, les retraités percevant la pension au Trésor public, les agents des Forces de sécurité et de défense, les agents des corps paramilitaires, les agents du Corps judiciaire, les parlementaires et les membres des institutions constitutionnelles. La CNAMGS précise toutefois que les agents de la main d’œuvre non permanente ainsi que les agents en attente d’intégration ne seront pas pris en compte.

Selon le programme publié à cet effet, du 11 au 23 octobre prochains, sont concernés les ministères de l’Education nationale, de la Santé, de l’Intérieur et celui de la Défense nationale. La période du 25 octobre au 6 novembre sera consacrée aux ministères de l’Economie, du Budget, des Eaux et Forêts, et le ministère de l’Enseignement technique.

Du 8 au 20 novembre, les agents recenseurs de la CNAMGS se déploieront dans les ministères de l’Equipement, du Travail, des Mines et dans celui de l’Energie, tandis que du 22 novembre au 2 décembre, ils seront du côté des ministères de la Justice, des Affaires étrangères, de l’Agriculture, et des Transports. Les agents des ministères de l’Habitat, de la Communication, des PME, de la Culture, et des Relations avec le Parlement et les institutions constitutionnelles, seront recensés du 6 au 18 décembre.

La dernière étape d’immatriculation se tiendra du 20 au 31 décembre avec la présidence de la République, la Primature, le Sénat, l’Assemblée nationale, le Conseil national de la Communication (CNC), le Conseil économique et social (CES) et la Cour constitutionnelle.

Au titre des pièces à fournir, la CNAMGS souligne que l’assuré principal devra fournir un acte de naissance légalisé, une pièce d’identité, une copie ou titre de pension pour les titulaires d’une pension, une copie de l’acte de mariage si le demandeur est marié civilement, et un récépissé du dernier recensement des agents de l’Etat.

Pour les enfants ayant droit, il est demandé un acte de naissance légalisé, un bulletin ou attestation de scolarité pour les enfants de plus de 15 ans, une attestation de non perception des allocations familiales par l’autre parent (CNSS, solde), si les parents sont séparés (facultatif), et l’ordonnance d’adoption pour les enfants adoptés.

Le conjoint ayant droit devra quant à lui présenter un acte de naissance légalisé et un acte de mariage, tandis que la personne ayant acquis la nationalité gabonaise devra fournir un certificat de nationalité. Enfin, pour les enfants sous tutelle (sous la garde effective de l’assuré principal sans être son enfant direct : petit fils, neveu, etc.), il sera demandé une ordonnance de tutelle délivrée par le tribunal.

La mise en place des services de la CNAMGS a été rendue effective en 2008 sur la base des recensements réalisés par la CNGS pour référencer les Gabonais économiquement faible(GEF) qui bénéficient prioritairement de la couverture maladie. La caisse compte à ce jour 250 000 assurés et table sur 500 000 d’ici la fin de l’année.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES